mercredi 30 juillet 2014    || Inscription
BanniereDossier
 

Sujet ô combien sensible ! Les solutions de GRC sont mises en avant pour cibler les comportements à risques de salariés indélicats (vol d’informations, dont on parle de plus en plus) et pour protéger les entreprises, mais aucune n’est prête à admettre qu’elle mène une politique de surveillance de ses salariés. 

Pour ce dossier, nous avons interrogé à la fois les éditeurs de logiciels qui déploient des solutions de GRC (Governance, Risk & Compliance) et nous avons étendu l’étude aux logiciels de surveillance comportementale. 

Nous avons interrogé les grandes centrales syndicales, qui se sont, sans surprise, élevées contre de telles pratiques. Mais celles-ci restent mal connues de leur part. Enfin, Serge Tisseron, psychiatre, spécialiste des nouvelles technologies, nous livre son analyse sur le sujet.

Par Sylvaine Luckx avec Bienvenu-Serge Tsala

Pages: 1 de 9 Page suivante
Autres Dossiers Gouvernance