lundi 29 mai 2017    || Inscription
BanniereNews
 
 

Pourquoi une présence au FIC ? « C’était l’endroit où présenter notre programme sur les open devices ».

 

Troed Sangberg, Head of Partner Outreach chez Sony Developer Program, est un homme pressé, mais nul ne doute que pour lui la participation de Sony au FIC était une évidence. « Le FIC, de par son aspect de conférence de haut niveau sur la sécurité et la dimension internationale, était l’endroit où nous devions être cette année ».

L’entreprise Sony, peu connue dans le domaine de la sécurité mais plus identifiée sur des mobiles Android, notamment l’Xperia, trouve les raisons de sa présence à la 9ème édition du FIC toutes naturelles. « C’était effectivement l’endroit où présenter notre programme sur les open devices », précise Troed Sangberg. Ce programme, qui a pris naissance en 2013, a pour but de rendre chacun responsable de la sécurité de son terminal en lui donnant la possibilité de créer son propre code source.  « Nous avons noté un fort intérêt de la part des compagnies qui veulent travailler dans le domaine de la sécurité mobile depuis qu’elles trouvent très important de pouvoir vérifier elles-mêmes le code source des terminaux », précise Troed Sangberg.

Précisons que l’activité mobiles de Sony, née avec la gamme Xperia, a longtemps cherché ses marques sur le marché hyper-concurrentiel du mobile, en trouvant avec des modèles d’entrée de gamme très performants une raison d’exister sur le marché.