dimanche 24 septembre 2017    || Inscription
BanniereNews
 
 

Histoire vécue incroyable de RSSI (3)

Le rêve d’un « service premium gratuit » et de contrats de maintenance à vie sans payer (n°3 d’une longue série à venir.)

la rédaction 0 237

Les histoires ci-dessous sont tirées de cas réels de comportements déviants d’utilisateur / utilisatrice, assez incroyables, mais complètement réelles.
Il est usuel d’exiger une qualité de service parfaite. Les produits doivent fonctionner et n’avoir aucun défaut. Le fournisseur doit apporter une réponse immédiate à tout, y compris pour fournir des services qu’il n’a jamais envisagés, et le tout gratuitement.
Des telles attentes reposent sur un malentendu dans lequel l’utilisateur est aussi fautif que le fournisseur. Que l’on soit avec un service de grande consommation, ou avec un service professionnel.

Histoire vécue incroyable de RSSI (2)

L'oubli du code "FTG" (n°2 d’une longue série à venir….)

la rédaction 0 721

Les histoires ci-dessous sont tirées de cas réels de comportements déviants d’utilisateur / utilisatrice, assez incroyables, mais complètement réelles.

Il est désormais habituel de tout publier. Un dessert crème chantilly dans un restaurant est pris en photo et posté immédiatement sur Facebook ou Instagram avec un commentaire de satisfaction gourmant. Un appel téléphonique, ou même un simple SMS, et il faut répondre sans délai en donnant tous les détails et toutes les explications, y compris en public. Un mail est non reçu, alors qu’il a été émis depuis le poste de travail, il va être renvoyé depuis le smartphone dans les transports publics, avec la mention « émis de mon iPhone », ou « téléphone Android », qu’importe. L’expéditeur sera un « héros » pour avoir  débloqué la communication et republié tout dans la seconde, sans savoir si la communication peut être interceptée ou non. Les SMS sont notamment interceptables sur la planète entière sur la couche de signalisation SS7 des réseaux téléphoniques, où ils ne pas chiffrés.

Sans oublier les conversations argumentées, voire enflammées, sur des contrats sensibles, lors d’un déjeuner dans un restaurant dans le quartier d’affaires de La Défense au milieu de centaines de personnes, inconnues, pouvant travailler chez des concurrents. Ou dans un café, ou dans l’ascenseur d’un immeuble de dizaines d’étages logeant de très nombreuses sociétés différentes.

Tout cela est-il bien raisonnable ?

Histoire vécue incroyable de RSSI (1)

Le téléphone laissé dans un taxi (n°1 d’une longue série à venir….)

la rédaction 0 2413

L’histoire ci-dessous est tirée d’un cas réel de panique d’un utilisateur / utilisatrice. Des informations de l’entreprise sont exposées. L’utilisateur ne se maîtrise pas. Les solutions techniques sont simples et connues, mais ont-elles été appliquées ?
Un besoin de réelle responsabilisation des acteurs, quitte à passer à des mesures coercitives.