lundi 18 novembre 2019    || Inscription
BannierePresse
 
 

Kaspersky

En 2016, la découverte par Kaspersky Lab d’une menace persistante avancée (APT) capable de créer de nouveaux outils pour chaque victime, a eu pour effet de signer l’arrêt de mort des IoC (Indicateurs de Compromission) en tant que moyen fiable de détection d’une infection, comme le révèlent les prévisions de la société pour 2017.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Les auteurs d’attaques ciblées emploient un éventail de plus en plus vaste de techniques de leurre afin de brouiller les pistes, en implantant dans leur code de « faux drapeaux » (horodatage, chaînes de caractères, malware, etc.) et en opérant sous couvert de groupes fictifs, selon un article publié dans Virus Bulletin par Brian Bartholomew et Juan-Andres Guerrero-Sade, chercheurs en sécurité de Kaspersky Lab.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Au début de l’été, Kaspersky Lab a participé à l’arrestation de membres du gang Lurk, suspectés d’avoir dérobé plus de 45 millions de dollars auprès d’un certain nombre d’entreprises et de banques en Russie. Il s’agit du plus grand groupe cybercriminel financier capturé ces dernières années.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Kaspersky Lab a fait de la protection des utilisateurs contre les ransomwares l’une de ses principales missions. Dans ce cadre, Fedor Sinitsyn, analyste malware senior de Kaspersky Lab, a développé un outil de déchiffrement pour aider les victimes de CryptXXX à récupérer leurs fichiers cryptés. Particulièrement malveillant, le ransomware CryptXXX cible les appareils Windows dans le but de verrouiller des fichiers, copier des données et voler des Bitcoins.  [Lire le communiqué de presse...]
Après l’attaque dimanche contre les systèmes informatiques de la compagnie aérienne polonaise LOT paralysant le trafic aérien plusieurs heures, le mystère demeure quant à la vraie nature de l’incident. S’agit-il d’une cyberattaque ? Est-ce le prélude d’une attaque de plus grande ampleur ?  [Lire le communiqué de presse...]
Les chercheurs en sécurité de Kaspersky Lab ont découvert une vulnérabilité au cœur de « Darwin », un élément open source issu des deux systèmes d’exploitation OS X et iOS. Cette faille, dénommée « Darwin Nuke », expose les ordinateurs sous OS X 10.10 et mobiles sous iOS 8 à des attaques par déni de service (DoS) déclenchées à distance, capables d’endommager les appareils et d’impacter les réseaux d’entreprise auquel ceux-ci seraient connectés. Les experts appellent donc les utilisateurs à installer les mises à jour OS X 10.10.3 et iOS 8.3, qui ne présentent plus cette vulnérabilité.  [Lire le communiqué de presse...]
Dans le cadre d’une opération coordonnée par l’INTERPOL Global Complex for Innovation à Singapour, un groupe de sociétés d’informatique de premier plan, parmi lesquelles Kaspersky Lab, Microsoft, Trend Micro et l’Institut de Cyber-défense du Japon, en collaboration avec des organismes d’application de la loi, ont démantelé le botnet criminel Simda – un réseau comptant plusieurs milliers d’ordinateurs infectés dans le monde.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
La fin des idées reçues : selon une étude réalisée par Kaspersky Lab et B2B International, les utilisateurs de Mac sont confrontés à des cybermenaces tout aussi souvent que ceux d’autres appareils et font même face à une plus grande diversité de menaces.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Etudes, webinars, Kaspersky
Page 2 sur 6Première   Précédente   1  [2]  3  4  5  6  Suivante   Dernière   
Partenaires Mag-Securs