mardi 17 juillet 2018    || Inscription
BannierePresse
 
 

Kaspersky

Le service de billetterie en ligne britannique TicketMaster a annoncé hier avoir été la victime d’une cyber attaque. Si l’ampleur de la fuite reste à définir, il semble en tout cas établi qu’elle a été rendue possible par l’exploitation d’un chatbot, mis en place par un partenaire de TicketMaster.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
L’équipe de recherche antimalware de Kaspersky Lab a identifié deux botnets composés d’ordinateurs infectés par un malware, qui installe en toute discrétion des « mineurs » de cryptomonnaie.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Cette version dédiée aux entreprises donne la priorité à une veille personnalisée des menaces, en temps réel, à l’intérieur du périmètre réseau.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Produits et services, Kaspersky
En analysant de multiples campagnes de cyberespionnage et de cybercriminalité, les chercheurs de Kaspersky Lab ont identifié une nouvelle tendance inquiétante : des pirates emploient de plus en plus la stéganographie, une version numérique d’un stratagème ancien consistant à dissimuler des messages à l’intérieur d’images, afin de masquer les traces de leur activité malveillante sur un ordinateur attaqué. Un certain nombre de malwares espions ainsi que plusieurs autres destinés au vol d’informations financières ont récemment été repérés utilisant cette technique.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Les experts de Kaspersky Lab ont découvert qu’un backdoor (porte dérobée) avait été placé dans un logiciel de gestion de serveurs utilisé par des centaines de grandes entreprises partout dans le monde. Lorsqu’il est activé, ce backdoor permet aux attaquants de télécharger des modules malveillants ou de voler des données. Kaspersky Lab a alerté NetSarang, le vendeur du logiciel concerné, qui a retiré le code malveillant et développé une mise à jour pour ses clients.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Les petites entreprises ne sont pas épargnées par les attaques DDoS. Ce type de cybermenace, simple et peu coûteux à exécuter, est à la portée de quiconque veut attaquer une entreprise : concurrents sans scrupules, clients mécontents ou cyberhooligans. De fait, selon une étude Kaspersky Lab[1], un tiers (33 %) des PME ont subi une attaque DDoS au cours des 12 derniers mois.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
En 2016, la découverte par Kaspersky Lab d’une menace persistante avancée (APT) capable de créer de nouveaux outils pour chaque victime, a eu pour effet de signer l’arrêt de mort des IoC (Indicateurs de Compromission) en tant que moyen fiable de détection d’une infection, comme le révèlent les prévisions de la société pour 2017.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Les auteurs d’attaques ciblées emploient un éventail de plus en plus vaste de techniques de leurre afin de brouiller les pistes, en implantant dans leur code de « faux drapeaux » (horodatage, chaînes de caractères, malware, etc.) et en opérant sous couvert de groupes fictifs, selon un article publié dans Virus Bulletin par Brian Bartholomew et Juan-Andres Guerrero-Sade, chercheurs en sécurité de Kaspersky Lab.  [Lire le communiqué de presse...]
Autres communiqués Kaspersky
Page 1 sur 6Première   Précédente   [1]  2  3  4  5  6  Suivante   Dernière   


Partenaires Mag-Securs