lundi 14 octobre 2019    || Inscription
BannierePresse
 
 

Etude publiée le 14 février 2013 - Etude réalisée du 1er au 31 décembre 2012 sur un périmètre de 8 372 sites web audités par AT Internet.

Suite à la mise en place du protocole de connexion sécurisée HTTPS par Google sur ses utilisateurs connectés, la part des requêtes Google indéterminées continue de croître au fil des mois. Certains navigateurs, comme Mozilla/Firefox, sont plus touchés que d’autres…

Mozilla/Firefox : 58,2% de requêtes Google indéterminées, soit un écart de plus de 25 points avec Google Chrome

Entre la première mise en place du protocole HTTPS par Google pour ses utilisateurs identifiés (quel que soit le navigateur), puis l’arrivée de protocoles de sécurité propre à chaque navigateur (Mozilla depuis Firefox 14, Safari avec iOS 6.0), il est intéressant de comparer les parts de visites web provenant de Google sans détection de contenu de recherche relatives aux différents navigateurs.

  • C’est Mozillla/Firefox qui arrive en tête avec près de 6 visites Google sur 10 sans détection de contenu en moyenne pour un site web en France en décembre 2012 (vs 30,8% tous navigateurs confondus),
  • Suit Google Chrome avec plus de 3 visites sur 10, 
  • Internet Explorer et Safari sont loin derrière pour le moment avec respectivement près d’1,5 visite sur 10 et 1 visite sur 10 sans détection de mots-clés pour les requêtes Google.

La part des requêtes provenant de Google sans détection de mots clés continue de croître au fil des mois pour atteindre fin 2012 36,6% en moyenne pour un site web aux Etats-Unis, 31,3% en Allemagne et 30,8% en France.

Cette hausse, impulsée par la mise en place du protocole SSL par Google pour ses utilisateurs connectés, se poursuit notamment via l’arrivée de protocoles de sécurité propres aux navigateurs comme c’est le cas pour Mozilla/Firefox (dont la fondation est financée par Google) avec une part de visites de requêtes Google indéterminées qui monte à plus de 58% en France en décembre 2012. Sans compter sur l’absence totale de referrer dans certains cas comme celui d’iOS 6.0, que nous analyserons plus en détail sur notre site la semaine prochaine.

Ce phénomène ne devrait pas s’arranger en 2013 avec notamment l’adoption du protocole SSL sur Chrome 25, pour les recherches effectuées depuis la barre d’adresse du navigateur que l’utilisateur soit connecté ou non à son compte Google (en témoigne la très forte part de requêtes indéterminées chez Mozilla depuis le passage au SSL avec Firefox 14).

  • Lors de la constitution du périmètre, un site n’est retenu que si les critères de sélection mis en place sont respectés. Ces critères sont stricts, leur but est d’écarter les sites d’audience anecdotique, d’audience chaotique, ou dont les données collectées soulignent un dysfonctionnement dans la mesure. 
  • Pour chaque pays, nous étudions la consultation des sites dont le trafic est majoritairement généré dans le pays considéré, et uniquement les visites réalisées depuis ce pays.

Service de la société AT Internet, acteur européen majeur dans le domaine du Web Analytics, spécialisé dans la mesure d’audience et de performance de sites web et sites mobiles.

Des analyses sur plusieurs thématiques grâce à l’exploitation d’une source de données exclusive de plus de 100 000 sites (http://www.atinternet.com/ressources/ressources/etudes-publiques/) oarrêt sur l’actualité, oenjeux web-marketing, omoteurs de recherche, onavigateurs, osystèmes d’exploitation, otendances du web

AT Internet propose aussi aux entreprises les offres Benchmark et Audit de performance d’AT Insight (http://www.atinsight.fr/)



Autres Communiqués Etudes, webinars


Partenaires Mag-Securs