Articles Communiqués


Le cyber-espionnage est devenu l’une des activités les plus fréquentes dans le monde. Ses actions peuvent avoir des effets dévastateurs sur l’économie d’un état.  Dans un rapport publié par Norman Shark sur les cyber-attaques,  intitulé ‘’ Operation Hangover’’, l’éditeur a mis  le doigt sur une nouvelle source de cyber-espionnage, l’Inde.

D’après les chercheurs de Norman Shark, le but principal derrière ces actions n’est que le cyber-espionnage. Le début de cette affaire remonte au 17 mars 2013, quant le géant norvégien de télécommunications, Telenor, à déposé une plainte suite à des doutes sur des intrusions informatiques illégales.

Depuis, ces intrusions ont fait l’objet d’analyse de la part des spécialistes de la sécurité en Norvège. Grâce à des examens approfondis et plus poussés pilotés par les experts de la sécurité de Norman Shark, soutenus par d’autres partenaires, ces derniers ont découvert que ces opérations ont été menées par des entités privées sur une période de trois ans. 

Origine de la menace

L’origine de cette infection proviendrait d’emails phishing  ciblant les cadres des entreprises et des institutions publiques. L’opération ‘’Hangover’’, se basait sur les failles déjà définies et connues par le public comme celles dans les navigateurs internet, Java et les documents Word.

D’après les recherches effectuées sur les adresses IP, les experts de la sécurité informatique ont affirmé que l’attaque est centrée sur une douzaine de pays. L’objectif recherché par cette multitude d’attaques consiste à récupérer les données et des programmes des grandes entreprises, des organisations militaires et  les institutions étatiques.  

l'Inde, la surprise des spécialistes de la sécurité

Les spécialistes de la sécurité étaient surpris par cette découverte, ils n’ont jamais pensé que les menaces proviendront de l’Inde. Pour eux, la Chine est connue par les professionnels de la sécurité pour être la seule nation alimentant  ce genre de menaces.

Snorre Fagerland, le chef des recherches dans les laboratoires de Norman Shark à Oslo, souligne « ces derniers temps, ce type d’activité était associée à la Chine, mais à notre connaissance, c’est la première fois qu’une activité de cyber-espionnage est originaire d’Inde ».

Le rapport complet est disponible sur le site de l'entreprise: www.norman.com



Autres Communiqués Etudes, webinars


Gros Boutons Partenaires

Partenaires Mag-Securs