Articles Communiqués


L'« Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information » (ENISA) a publié aujourd'hui un nouveau rapport présentant un panorama des pannes de réseau internet majeures survenues dans l'UE en 2012. Le document final signale que parmi les 79 rapports d'erreurs collectés, près de 40% des pannes ont affecté la possibilité de joindre le numéro d'urgence « 112 ».

Ces incidents ont surtout touché la téléphonie mobile et l'accès internet mobile, ainsi que les communications de millions d'usagers qui ont été interrompues.

Le Rapport annuel des cyber-incidents 2012 fait le bilan des incidents de sécurité majeurs survenus dans l'UE durant l'année. Il présente une analyse complète des 79 pannes sérieuses des réseaux et services de communication électronique. Les conclusions principales du rapport signalent que :

  • 18 pays ont signalé 79 pannes significatives, neuf pays n'ont rapporté aucun incident significatif.
  • Les pannes ont majoritairement affecté la téléphonie mobile et l'accès internet mobile (environ 50% des incidents répertoriés).
  • Les pannes ayant affecté la téléphonie mobile et l'accès internet mobile ont également affecté la plupart des usagers (touchant environ 1,8 million d'usagers à chaque panne), en raison du fort taux de pénétration de la téléphonie mobile et de l'accès à internet dans l'UE.
  • Les pannes causées par la saturation des réseaux et celles causées par les coupures de courant sont respectivement les deux formes d'incidents à avoir le plus affecté les réseaux en termes de durée de perturbation du nombre d'usagers touchés.
  • Pour la majorité des incidents, ainsi que pour les quatre services (téléphonie filaire et mobile, accès internet filaire et mobile), la source du problème provenait de « Pannes de Systèmes » (dans 75% des cas).
  • Les pannes de matériel informatique représentent la cause principale des « Pannes de Sytèmes », suivis par les bugs de logiciels informatiques.
  • Les commutateurs de réseau présentent le plus de risques de pannes (notamment les routers et les points d'échange internet locaux), suivis par les pannes des enregistreurs de localisation géographique nominale.
  • Les incidents principalement dues à des causes externes, notamment les coupures de courant, ont affecté environ 2,8 millions d'usagers par incident.
  • Les pannes causées par une saturation des réseaux ont affecté environ 9,4 millions d'usagers par incident.
  • Les pannes causées par des phénomènes naturels (en premier lieu les tempêtes et les chutes de neige abondantes) ont elles affecté les réseaux sur des périodes plus longues : 36 heures en moyenne.

Des exemples de pannes non identifiées comprennent notamment :

  • La saturation des réseaux engendrant des coupures du service de VoIP
  • Des remises à jour défectueuses ralentissant le trafic IP
  • Des piratages de câble causant des ruptures de câble de fibre optique
  • Des attaques par déni de service (DDoS) affectant le Système de noms de domaine (DNS) et ainsi les connexions internet mobiles
  • Des remises à jour de logiciels défectueuses affectant la téléphonie mobileLe Prof.

 Udo Helmbrecht, Directeur exécutif de l'ENISA, a ainsi commenté:

« La collaboration de l'UE dans ce rapport est essentielle pour l'amélioration des mesures de sécurité et de résilience des réseaux de communication électronique dans l'UE, tout comme pour la sécurité des autres secteurs sensibles. Etablir des rapports sur ces pannes nous permet de comprendre ce qui ne fonctionnait pas, et de comprendre pourquoi et comment empêcher que d'autres incidents semblables ne surviennent à nouveau. L'ENISA, en collaboration avec les autorités responsables des rapports au niveau national au sein de  l'UE, tiendra continuellement informés des leçons apprises, ce qui nous aidera à améliorer considérablement la sécurité de nos infrastructures de télécommunication ».

Le prochain Rapport annuel (2013) sera publié au printemps 2014.

Pour avoir accès au rapport completRapport Annuel des Incidents 2012

 



Autres Communiqués Sociétés, Etudes, webinars


Gros Boutons Partenaires

Partenaires Mag-Securs