mercredi 19 décembre 2018    || Inscription
BannierePresse
 
 

Le premier Questeur Florian Bachelier, député d'Ille-et-Vilaine et membre de la commission de la Défense nationale et des Forces armées, a accueilli à l'Assemblée nationale ce jeudi 7 septembre la réunion de rentrée de la CyberTaskForce.

Rassemblant parlementaires de tous bords, membres de cabinets ministériels, décideurs publics, grands groupes et PME expertes de la Cyber, cette force de travail opérationnelle permet d'établir un dialogue direct et transversal sur les nouvelles menaces du XXIe siècle.

L'objectif de ce premier échange était de fixer le calendrier des travaux à mener ensemble, de faire un état des lieux et formuler des recommandations afin d'accompagner une transition numérique sécurisée de notre société.

Étaient notamment représentés la présidence de la République, le secrétariat d’État en charge du Numérique, le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur et l'ANSSI. Parmi les nombreux députés présents, ont participé Jean-Jacques Bridey, président de la commission de la Défense nationale et des Forces armées et Cédric Villani, président de l’OPECST.

Jamie Shea, secrétaire général adjoint de l’OTAN délégué aux défis de sécurité émergents, a fait le déplacement depuis Bruxelles pour participer aux discussions et apporter un regard international. Une rencontre entre le président de l’Assemblée nationale François de Rugy, Florian Bachelier et Jamie Shea a précédé la réunion.

Ont été notamment abordées les questions relatives à l'identité numérique, l’intelligence artificielle, les objets connectés, la sécurité collective des français et la résilience de la société.

Les membres de la CyberTaskForce ont convenu de se retrouver à l’OTAN à la fin du mois afin de poursuivre leurs échanges.

Pour Florian Bachelier, premier Questeur, député d’Ille-et-Vilaine

« Le Président de la République Emmanuel Macron a fixé un cap clair : que la France soit parmi les premières nations du monde, y compris dans le cyber. Il s’agit de notre souveraineté nationale et de notre autonomie stratégique européenne »

« La défense de l'Etat et la protection de nos concitoyens sont désormais projetés dans l'espace numérique. L’Assemblée nationale est désormais mobilisée et sera aux cotés des ministères et des experts pour gagner la bataille de la donnée et garantir ces nouvelles protections, indispensables à notre souveraineté. »

« Je souhaite nous voir entreprendre les actions suivantes lors du mandat que nous ont confié les français : comprendre ce qui nous fait défaut puis agir. Il faut ainsi clarifier les responsabilités, rationnaliser les dispositifs légaux et réglementaires, compléter ce qui doit l’être et seulement cela, simplifier et structurer. »



Autres Communiqués Gouvernance



Partenaires Mag-Securs