jeudi 19 octobre 2017    || Inscription
BanniereNews
 
 
News Partenaires

2016 a été une année record en matière de failles de sécurité. De récentes études indiquent que le nombre de dossiers exposés a atteint les 4,2 milliards l'année dernière, contre seulement 1,1 milliard en 2013.

[Lire l'article...]

Mi-décembre, à l’occasion d’une visite à Bruz à la DGA-MI (Direction Générale de l’Armement – Maîtrise de l’Information) Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense, a annoncé un certain nombre de mesures en faveur de la cyberdéfense -défensive et offensive. 

Après avoir insisté sur les enjeux du cyberespace, le ministre a rappelé les missions et le cadre juridique de la cyberdéfense. 

Les missions dans le domaine cyber sont au nombre de trois : 
- le renseignement, qui a pour objectifs : 
• de contribuer à identifier nos failles ou nos vulnérabilités potentielles ;
• de détecter des actions hostiles dans le cyber-espace, de les caractériser et éventuellement d’en trouver la source ;
• de mener les investigations nécessaires pour attribuer une attaque, la caractériser, en déterminer les effets, et en découvrir les motivations ;
• de participer aux actions de remédiation ;
• de contribuer à préparer, planifier et soutenir les actions offensives.
- Viennent ensuite les missions de protection/défense, qui couvre, selon Jean-Yves le Drian et en coopération avec l’Anssi, « les opérateurs d’infrastructures vitales, auprès desquels nous pouvons intervenir lorsque la situation le requiert, via des groupes d’intervention rapides ». 
- le troisième pilier est celui de la « lutte informatique offensive », qui intègre « la riposte et la neutralisation ».
Le ministre s’est donc clairement exprimé en faveur d’une posture offensive de la lutte dans le domaine de la cyber. 

Un droit de la légitime défense dans le domaine du cyber ?

D’autre part, il a insisté sur un point important, celui du droit international : « j’estime que le droit, et spécialement le droit international, s’applique au domaine cyber. Ce principe a été d’ailleurs admis par le groupe d’experts gouvernementaux  réunis dans le cadre des travaux de l’Assemblée Générale des Nations-Unies sur la cybersécurité (UNCGE). La France s’est fortement mobilisée en faveur de son action » a précisé le ministre, en ajoutant que « une attaque informatique majeure, eu égard aux dommages qu’elle causerait, pourrait constituer une agression armée au sens de l’article 51 de la Charte des Nations-Unies, et justifier ainsi l’invocation de la légitime défense ». C’est un point important, parce que jusqu’à présent, jamais le droit de légitime défense n’avait été évoqué dans le cas d’une attaque informatique. 

L’ensemble du discours du ministre est accessible à cette adresse : http://www.defense.gouv.fr/ministre/prises-de-parole-du-ministre/prises-de-parole-de-m.-jean-yves-le-drian/cyberdefense-discours-de-jean-yves-le-drian-lundi-12-decembre-2016




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Billet d'humeur

Histoire vécue incroyable de RSSI (3)

Le rêve d’un « service premium gratuit » et de contrats de maintenance à vie sans payer (n°3 d’une longue série à venir.)

la rédaction 0 823

Les histoires ci-dessous sont tirées de cas réels de comportements déviants d’utilisateur / utilisatrice, assez incroyables, mais complètement réelles.
Il est usuel d’exiger une qualité de service parfaite. Les produits doivent fonctionner et n’avoir aucun défaut. Le fournisseur doit apporter une réponse immédiate à tout, y compris pour fournir des services qu’il n’a jamais envisagés, et le tout gratuitement.
Des telles attentes reposent sur un malentendu dans lequel l’utilisateur est aussi fautif que le fournisseur. Que l’on soit avec un service de grande consommation, ou avec un service professionnel.

Réduire

Événements SSI

RENCONTRES ARCSI

Messageries et systèmes de confiance

la rédaction 0 218

Les 11èmes Rencontres de l'ARCSI (Association des Réservistes du Chiffre et de la Sécurité de l'Information) se tiennent le 7 novembre 2017 à Paris (école du Val-de-Grâce) sur le thème : Messageries et systèmes de confiance Quel monde numérique allons-nous laisser à nos enfants ?. Organisées par l'ARCSI.

TRUSTECH

Technologies de la confiance

la rédaction 0 360

Cet événement international dédié aux "technologies de la confiance" qui intègre désormais le salon Cartes Secure Connexions (jusqu'en 2015 celui-ci se tenait à Paris Villepinte) est organisé à Cannes (palais des festivals) du 28 novembre au 30 novembre 2017. Organisé par Comexposium.

FIC

Forum International de la Cybersécurité à Lille

la rédaction 0 400

Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

IT MEETINGS

Salon business des réseaux, des télécoms, de la mobilité, du cloud computing, des datacenters et de la sécurité

la rédaction 0 402

Le salon business des réseaux, des télécoms, de la mobilité, du cloud computing, des datacenters et de la sécurité aura pour cadre à nouveau du 20 au 22 mars 2018 le palais des festivals et des congrès de Cannes. Organisé par Weyou Group.

DOCUMATION

Couplé avec le Data Intelligence Forum

la rédaction 0 373

Congrès et exposition Documation et Data Intelligence Forum, deux événements pour réussir sa digitalisation, du 20 au 22 mars 2018  à Paris Porte de Versailles. Organisé conjointement avec les salons Solutions RH, Solutions Intranet, Collaboratif et RSE et I-expo par Infopromotions.

SSI SANTÉ

6ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé

la rédaction 0 147

Le 6ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 3 au 5 avril 2018 au Mans avec pour thèmes : Europe & RGPD, cyber-insécurité, technologies & méthodes. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

RSA CONFERENCE

Édition USA

la rédaction 0 363

Dédiée à la sécurité de l'information, la RSA Conference USA se tient à San Francisco (Moscone Center) du 16 au 20 avril 2018. Organisée par RSA.

RSS