mardi 2 juin 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Extrait du dossier publié dans Mag Securs n° 001

Elles sont diverses et parfois de maturité inégale. Les plus utilisées, la reconnaissance de l´empreinte digitale, de la géométrie de la main et de l´iris de l´oil peuvent être utilisée par des DSI et RSSI.

L´empreinte digitale
C´est en France la technologie la plus développée. Elle peut être déployée à bas coût et avec un excellent niveau de fiabilité. Les capteurs peuvent être utilisés pour le contrôle d´accès à certains sites, ou pour s´affranchir de mots de passe de systèmes informatiques. De nombreuses sociétés proposent aujourd´hui des solutions de claviers et souris avec capteur biométrique.

Cette technologie peut également être utilisée pour des besoins d´authentification de commerce électronique en intégrant un capteur sur un clavier ou une souris. Le client s´authentifie simplement en posant son doigt sur le capteur de la souris. Elle est utilisée, par exemple par la CCI de Brest, la DDSP de Lille, le groupe Vivendi Universal, ACMN Vie, la Ville de Paris, Cap Gemini, la Mairie d´Amiens, La Dépêche du Midi, la Communauté Urbaine d´Angoulême, le Ministère de l´Intérieur, Vivendi Universal avenue de Friedland à Paris, pour des salles techniques de l´ISP Easynet, pour les entrepôts du distributeur Darty, la Compagnie Financière Edmond de Rothschild, ou encore pour certaines salles techniques de l´Ecole des Mines d´Alès.

La reconnaissance de la main
Le système analyse la morphologie tridimensionnelle de la main et vérifie la taille et la forme. Il peut être utilisé pour le contrôle des accès d´entreprises, de sites informatiques, laboratoires, salles d´archivage, et même cantines scolaires. Cette solution a été mise en ?uvre par exemple pour Carrefour, Hitachi, les Aéroports de San Francisco et de Tel Aviv, Intermarché, Coca-Cola, le Commissariat de Rezé, le Centre Commercial de la Défense, ou encore la Mairie de Perpignan? La CNIL cite dans son dernier rapport un avis favorable rendu pour la gestion d´une cantine scolaire utilisant cette technologie.

La reconnaissance de l´iris
Plus connu grâce au cinéma, la reconnaissance de l´iris de l´?il est aussi un moyen de reconnaissance biométrique. Il suffit de positionner l´oeil à une vingtaine de centimètres du lecteur pour que le capteur détecte une présence et se déclenche. L´image de l´iris est alors numérisée, traitée et stockée de manière cryptée. Si l´iris présenté correspond à un iris valide enregistré, l´accès est donné.

Cette technologie a le mérite d´être sans contact et présente un haut niveau de fiabilité. En revanche, ce système reste encore assez cher. La reconnaissance à grande distance de l´iris relève encore pour sa part de la science fiction et des films d´anticipation.

La reconnaissance de visages.
Cette technique est par exemple utilisée aux Etats-Unis pour reconnaître les personnes interdites de casinos. Elle l´est aussi dans certains aéroports, ou encore des stades pour identification de voyous connus ainsi que de centres commerciaux pour repérer des voleurs répertoriés par les responsables de la sécurité.

Les données de l´individu sont préalablement enregistrées dans une base de données et prend en compte, notamment, la mesure de points caractéristiques du visage par rapport à l´alignement des deux yeux. Le système peut fonctionner malgré différents artifices tels que des moustaches, barbes, lunettes, etc.

La fiabilité de ce système n´est cependant pas absolue. Il s´agit d´une aide automatique à un contrôle humain fait de visu. Un moyen d´alerter un responsable de la sécurité d´un risque plus qu´une solution totale d´identification des personnes.

La reconnaissance de signature
Cette technologie peut être utilisée pour la validation de documents, elle l´est également pour le contrôle d´accès à un PDA. On trouve, par exemple des produits de Zalix, avec la technologie Penflow de WonderNet. Celle-ci utilise un algorithme pour authentifier une personne à travers la dynamique de sa propre signature. Le système est basé sur des critères précis comme la pression, l´accélération, la souplesse, les courbes et plusieurs dizaines d´autres paramètres. Toutes ces informations sont capturées et analysées.

Autres technologies
La liste est longue. On cite la reconnaissance de la voix, de la frappe d´un clavier, voire des odeurs. Techniquement passionnantes, ces technologies ne sont néanmoins pas prêtes pour des applications professionnelles standard en raison d´une insuffisante fiabilité.



Autres News Identité

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI