vendredi 3 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Sophos, un des leaders mondiaux des éditeurs de logiciels antivirus et anti-spam d´entreprise, apporte ses commentaires sur les dernières décisions européennes en matière de lutte anti-spam. L´Union Européenne vient en effet de demander aux neuf pays membres, dont la France, n´ayant pas encore adopté de loi contre le spam d´indiquer comment ils comptent se conformer à la nouvelle législation. L´Allemagne, la Belgique, la Finlande, la France, la Grèce, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal et la Suède ont deux mois pour exprimer leurs intentions avant d´encourir d´éventuelles poursuites judiciaires.

La nouvelle législation anti-spam européenne a pour objectif de protéger les entreprises en interdisant aux sociétés de diffuser des e-mails non sollicités et de dérober des informations personnelles sur les sites Web. Les nations membres de l´UE devront cependant décider elles-mêmes comment le spam doit être stoppé et quelles peines encourront les spammeurs.

L´Autriche, le Danemark, l´Irlande, l´Italie, l´Espagne et le Royaume Uni ont déjà engagé un processus d´adoption des lois européennes. La version britannique sera officiellement intégrée au code anglais le 11 décembre prochain.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142936
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI