Malgré une stabilité par rapport à 2003, la France affiche toujours
un des plus forts taux de piratage en Europe en 2004
Le 18 mai 2005 Business Software Alliance (BSA) vient de publier les résultats de son étude sur les taux de piratage de logiciels en 2004 (Global Piracy Study) réalisée par
IDC.


Elle révèle que le taux de piratage des logiciels au sein de l´Union Européenne s´établit à 35 %, soit 2 points de moins qu´en 2003 (37%). Le coût du piratage
dans cette région s´est néanmoins alourdi pour les éditeurs de logiciels nationaux et internationaux, car la valeur des logiciels piratés atteint 12,1 milliards de dollars, soit 2,3 milliards de dollars de plus qu´en 2003.
Avec 45% de logiciels piratés en 2004, la France affiche un taux nettement supérieur à la moyenne en Europe :

elle se classe en 11ème plus mauvaise position parmi les états membres de l´Union Européenne, en Europe occidentale1, la France affiche même le 3ème plus fort taux de la région, derrière la Grèce (62 %) et l´Italie (50 %),
la France enregistre le plus lourd manque à gagner de l´Union Européenne avec 2,9 milliards de dollars,
le manque à gagner national est également le 3ème plus important au niveau mondial, derrière les USA et la Chine.
Les résultats constatés en France tiennent pour partie à la nature de son économie qui compte un grand nombre de petites entreprises, secteur où l´on constate un taux de
piratage plus élevé que dans les moyennes et grandes entreprises.

(1) L´Europe occidentale représente les 16 pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce,
Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse, Royaume-Uni.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145253
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire