lundi 6 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
~ Il existe un supermarché d´ordinateurs d´occasions qui génère l´évasion de données industrielles et commerciales sensibles ~

Ibas conseille à ses clients de revoir rapidement leur politique interne en matière de gestion de la fin de vie de leurs stations de travail.


La première activité du groupe Ibas est la récupération de données. A cet effet, Ibas traite un très grand nombre de disques durs achetés sur le marché d´occasion à des fins de pièces détachées.

Les statistiques internes d´Ibas montrent que 8 disques durs sur 10 possèdent encore la totalité des données de leurs propriétaires antérieurs.

« La grande majorité d´entreprises louent leurs équipements informatiques. La gestion de fin de vie de ses systèmes entre le client, sa société de financement et le brooker, qui récupérera les machines, n´est pas bien définie, précise Arnaud Servole, Directeur Général d´Ibas France ».

« Nous constatons que les entreprises investissent beaucoup en moyens de protection (anti-virus, firewall, IDS...) mais ne font pratiquement rien pour s´assurer que leurs machines démantelées seront convenablement traitées pour détruire définitivement toutes les données sensibles présentes, rajoute Arnaud Servole ».

Pourtant la loi française prévoit « que le responsable de traitement de données est tenu de prendre toutes précautions utiles (...) pour préserver la sécurité des données et, notamment, quelles soient déformées, endommagées ou que des tiers non autorisés y aient accès »

Il n´est pas rare de retrouver des données de membres de comités de direction de grands groupes français, de fichiers clients sensibles, de sites web de partis politiques, le hasard faisant que personne n´est épargné dans ce genre de risques. L´échange standard de disque dur sous garantie, pour les équipements sous contrat de maintenance, est également un risque à ne pas négliger.

Ibas recommande l´utilisation de produits d´effacement de données sécurisé tel que son logiciel Expert Eraser. Commercialisé dans le monde entier auprès de grands groupes bancaires, d´agences gouvernementales dans le domaine de la défense et autres industries sensibles, ce logiciel, possédant une fonction de traçabilité, garanti une destruction définitive et irréversible des données sur n´importe quel support magnétique.

Le coût à l´effacement (12 euros HT en moyenne) est dérisoire comparé à la valeur des données pouvant être dispersées dans la nature.

« La sécurité des données n´est pas un produit mais un processus » rajoute Arnaud Servole. « De la création, leur gestion, sauvegarde, archivage et leur traitement de fin de vie, tout doit être pris en compte. Si non, dans notre monde où compétition rime avec intelligence économique, des pans entier de nos industries vont disparaître » conclut Arnaud Servole.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142964
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI