mardi 7 avril 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Une récente étude réalisée par Mirapoint, expert de la messagerie sécurisée, auprès d´environ 800 utilisateurs finaux, établit que les publicités de médicaments délivrés sur ordonnance, les solutions de financement et la pornographie représentent les trois principaux types de courrier indésirable reçus à la fois par les utilisateurs en entreprise et les particuliers. Par ailleurs, 9 pour cent des utilisateurs avouent avoir perdu de l´argent suite à une escroquerie par message électronique.

Alors que les utilisateurs en entreprise placent les publicités de médicaments au premier rang des envois de courriers indésirables, les particuliers indiquent que ce sont les offres de financement qui viennent le plus souvent encombrer leur messagerie. Pour la deuxième place, ces deux types de courrier indésirable inversent leur place chez les consommateurs et les utilisateurs en entreprise. Toutefois, les deux groupes conviennent du fait que les messages pornographiques arrivent à la troisième place.

Dans le cadre de cette étude, les utilisateurs ont également mentionné certains des messages les plus étranges qu´ils ont reçus. Parmi les réponses les plus courantes, on trouve :

· Des e-mails mal écrits envoyés par une société prétendant vendre des solutions contre les courriers indésirables, compatissant avec le destinataire sur le volume de courrier indésirable reçu

· Un message vide : sans URL source, sans texte, et sans contenu

· « Voici le nouveau virus que vous avez demandé. »

· « Chante la guaranga. Juste pour dire ça. Cool. »

« Il est évident que le problème du courrier indésirable n´est pas en voie de disparition et que les utilisateurs sont bombardés de messages stupides et parfois choquants qu´ils ne veulent pas recevoir, particulièrement dans un environnement de travail », déclare Bethany Mayer, Directrice du marketing chez Mirapoint. « Au vu des exigences juridiques et réglementaires actuelles, les entreprises devraient être conscientes de ces données et prendre des mesures pour s´assurer que leurs réseaux protègent les employés de ce matraquage de messages indésirables visant la messagerie de l´entreprise. »

Les courriers indésirables s´en prennent maintenant à votre portefeuille

D´autres résultats frappants révèlent que 13% des utilisateurs en entreprise et 11% des particuliers ont déjà acheté un produit ou un service via le spam, avec presque 10% des utilisateurs ayant perdu de l´argent par la suite (4% des utilisateurs en entreprise, 11% des particuliers). Même s´ils n´achètent pas les produits associés, 39 pour cent des utilisateurs admettent avoir cliqué sur des liens intégrés à des messages indésirables (liens de désabonnement non compris). De plus, 57 pour cent des personnes interrogées qui cliquent sur les liens intégrés aux messages non sollicités disent recevoir ensuite encore plus de courriers indésirables. Un simple clic sur un lien contenu dans un de ces messages indique non seulement au spammeur que l´adresse e-mail est active, mais peut connecter les utilisateurs à des sites web qui procèdent à l´installation de virus, de spywares et d´autres codes malveillants. Dans un environnement d?entreprise, des messages indésirables et des menaces de sécurité peuvent aussi être diffusés à d´autres utilisateurs de l´organisation, à ses partenaires et à ses clients. Seulement l´association de la législation fédérale, l´éducation des utilisateurs et l´efficacité de la technologie peut parvenir à éradiquer le problème des courriers non sollicités.

Mirapoint offre une méthode polyvalente pour bloquer le courrier indésirable et affiche un taux d´identification prouvé de 98 pour cent, avec un nombre de faux positifs nul. La technologie de Mirapoint est basée sur un scannage heuristique à base de règles accompagné de mises à jour automatiques, de la technologie Recurrent Pattern Detection, de listes noires « Realtime Blackhole Lists » (RBL), d´une authentification basée sur le protocole SMTP, de commandes permettant de bloquer les messages en fonction de l´expéditeur, du domaine source ou de l´adresse IP, ainsi que de listes blanches et noires pour réduire davantage les courriers indésirables entrant. Son système exclusif MailHurdle constitue une première ligne de défense au niveau de la couche SMTP. Il bloque et élimine les connexions indésirables en bordure de réseau.

L´étude a été menée en mars et avril 2005 auprès d´un échantillon composé à 34 pour cent d´utilisateurs en entreprise et à 66 pour cent de particuliers.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI