vendredi 10 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Pour son 20ème anniversaire « Security Israël 2006 » qui s´est terminé le 29 juin a fait le plein. En effet, dés son ouverture, les allées étaient remplis de visiteurs. Il est vrai que se salon de taille relativement modeste est centré sur la défense contre le terrorisme. Il s´apparente a la version israélienne de Milipol. Mais la biométrie y tient une place importante au côté des offres de solution sécurisées de vidéosurveillance à base de VoIP.

IMG/jpg/intro_salon.jpg



Cette année, les solutions de biométrie étaient à l´honneur. Selon la plupart des exposants si jusqu´à présent la biométrie était présentée par les experts comme étant en cours de démocratisation, 2006 et surtout 2007 devrait voir ce marché passé à un niveau supérieur. En effet, l´obligation d´intégrer des données biométrique dans les passeports, exigée par les Etats-Unis pour entrée sur leur territoire a donné un élan nouveau à cette technologie. Sur le salon les applications les plus diverses étaient proposées : coffre forts pour les hôtels avec système de traçabilité pour identifier les personnes ayant eu accès au contenu du coffre par la société Safe Place, accès aux night-club en utilisant de la reconnaissance faciale par XCrow Ltd, contrôle des voitures pour éviter le « carjacking » par Bioguard, serrures biométriques pour tout type de locaux, sans oublier bien entendu les clés USB.

IMG/jpg/micro_utility.jpg



Certaine société comme Micro Utility associait différentes technologies avec sa gamme FaceVacs. Ces produits associent de la reconnaissance faciale ou digitale, de l´authentification forte de la RFID. Les applications proposées ainsi permettre par exemple de suivre un camion ou son contenu et d´identifier son chauffeur, de faire du contrôle d´accès pour les aéroports, pour les banques... Pour Moshe Uzi, CEO de Micro Utility, la reconnaissance faciale est plus sûre que celle de l´empreinte digitale car elle est plus difficile à falsifier. En effet, sa technologie comme celle de XCrow est basée aussi sur l´écartement des yeux qui est une donnée unique pour chaque individu.
Dans ce domaine, Bioguard annonce pour la fin de l´année 2006 un produit qui associera l´empreinte digitale et la reconnaissance vocale.

IMG/jpg/ambiance.jpg


Selon, les exposants, la biométrie est de plus en plus présente en Israël dans les ministères, les banques, les hôtels, les hôpitaux, les datacenters mais aussi dans toutes sortes d´industries et de services. Reste à attendre l´avis des utilisateurs qui risquent, il faut bien l´avouer, de se sentir traquer. Mais n´en ont-ils pas déjà l´habitude ?



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142996
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI