Ontrack Récupération de Données révèle que plus de la moitié des entreprises françaises n´ont toujours pas établi de plans et de procédures en matière de récupération de données. Un tiers des employés essayerait de résoudre un problème de pertes de données seul, risquant de créer d´autres dommages au matériel informatique. Ce constat a été fait suite à une enquête menée par Ontrack Récupération de Données auprès de 329 clients.

Plus de 50 % des sondés ont confirmé qu´il n´y avait aucune politique définie au sein de leur entreprise en cas de perte de données informatiques. Les statistiques soulignent également des problèmes de communication et de pratique récurrents entre les départements informatiques et les autres salariés. Par conséquent, les employés prennent des initiatives et réalisent des opérations qui peuvent avoir pour conséquence la perte définitive de leurs données.

Ontrack Récupération de Données encourage donc les entreprises à mettre en place des procédures claires, pour qu´en cas de pertes de données, les employés suivent scrupuleusement les directives conseillées par l´entreprise.

Alerter rapidement le département informatique pour évaluer le risque est la première étape à intégrer dans tout plan d´urgence de récupérations de données.

« Il est naturel que les employés tentent de résoudre eux-mêmes leurs problèmes informatiques en particulier quand ils pensent disposer d´un bon niveau de connaissance » déclare Paul Dujancourt, Directeur Kroll Ontrack France. « Malheureusement, en agissant seules, ces personnes font souvent plus de mal que de bien. Notre expérience indique que les tentatives de récupérations initiées par des non-experts ont pour conséquence de complexifier ensuite la récupération, voire de la rendre impossible même si des professionnels prennent ensuite le relais en laboratoire »

« Puisque les pertes de données sont inévitables, une solide procédure de Business Continuity est impérative » ajoute Paul Dujancourt. « Aujourd´hui, les entreprises ne peuvent se permettre de perdre leurs données stratégiques. C´est vraiment une préoccupation vitale pour elles ».



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145253
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire