Webroot Software, Inc., éditeurs de logiciels de sécurité destinés au grand public, aux entreprises et aux marchés SMB, publie une étude faisant état d´un très net décalage entre la perception des parents et le véritable usage d´Internet par leurs enfants. Il s´avère effectivement que les parents n´ont qu´une conscience assez partielle du temps passé par leurs enfants sur le web puisque ces derniers y consacrent bien de temps qu´à faire leurs devoirs.

Ce rapport intitulé « L´état de la sécurité sur Internet » corrobore les inquiétudes existantes concernant les activités en ligne des enfants âgés de 5 à 17 ans. Elle révèle un certain nombre de divergences entre les activités en ligne avouées par les enfants et ce que les parents croient à ce sujet. Le rapport met également en exergue les implications légales potentielles et les risques de sécurité auxquels les parents peuvent être confrontés en raison du comportement en ligne de leurs rejetons. Enfin il propose un rappel des meilleures pratiques permettant d´assurer la surveillance et de garantir la sécurité des activités en ligne des enfants.

« Considérés par beaucoup de parents comme anodines, ces divergences restent préoccupantes. Il faut ici rappeler que sans un accompagnement parental approprié, les enfants courent de vrais risques en naviguant seuls sur Internet. Ils peuvent de plus compromettre des informations familiales importantes ou encore être à l´origine de mauvais comportements, en téléchargeant, par exemple illégalement des films ou de la musique ou en jouant les petites frappes », déclare Mike Irwin, COO, de Webroot Software. « Il faut donc rester vigilant mais il y a de bonnes raisons de rester optimiste si les parents appliquent la même rigueur dans le monde en ligne que dans le monde "hors ligne". Des conversations directes et suivies avec nos chers bambins, l´instauration d´une ligne de conduite à respecter, associé à la technologie appropriée contribuent à développer chez ces derniers un discernement avisé ».

Déconnexion Internet :

Alors que plus de 70% des enfants sondés (âgés de 11 à 17 ans) ont affirmé être interrogés par leurs parents sur leurs activités en ligne, le rapport révèle un certain nombre de différences importantes entre les activités des enfants sur Internet et la perception qu´en ont leurs parents.

- 45% des enfants interrogés ont déclaré qu´ils passaient en moyenne trois heures ou plus sur Internet par jour. En comparaison et Selon le National Center for Education Statistics, 61% des enfants de 13 ans passent une heure ou moins à leurs devoirs. Par ailleurs 76% des parents pensent que leurs enfants passent en moyenne deux heures ou moins sur Internet par jour.

- Tandis que 40% des enfants utilisent les messageries instantanées et les sites web de réseaux sociaux tels que MySpace® ou SkyBlogs® tous les jours, seuls 30% des parents interrogés pensent que leurs enfants se rendent sur ces sites.

- Plus de la moitié des enfants interrogés ont déclaré effectuer des achats en ligne mais 71% des parents ont soutenu que leurs enfants n´achetaient jamais rien sur Internet.

Préoccupations des parents sur l´utilisation d´Internet

Le rapport a également fait apparaître que les parents et les détenteurs de l´autorité parentale d´enfants âgés de 5 à 17 ans, s´inquiètent naturellement des risques associés à l´utilisation d´Internet, y compris de l´exposition aux prédateurs et à la pornographie en ligne.

- 43% des adolescents interrogés qui utilisent des sites de réseaux sociaux ont signalé avoir reçu un message via Internet les invitant à rencontrer un inconnu au cours de l´année passée.

- Près de 40% des enfants âgés de 11 à 17 ans ont reconnu avoir reçu un e-mail ou un message contextuel sexuellement explicite au cours de l´année passée.

Près de 100% des enfants interrogés utilisent une messagerie.

Les parents ne doivent pas non plus en oublier de se protéger eux-mêmes. L´étude « State of the Net Survey » par Consumer Reports® (http://www.consumerreports.org/) démontre que dans les foyers où les enfants de moins de 18 ans utilisent Internet, on observe une augmentation de 28% des infections de logiciels espions aux cours des derniers 6 mois.

« Non seulement les parents doivent se soucier d´enseigner à leurs enfants la sécurité en ligne, mais ils doivent aussi se protéger eux-mêmes ainsi que les systèmes informatiques familiaux. Ils peuvent se retrouver dans une position où ils n´opposent aucun obstacle aux cyber délinquants. Ils multiplient les risques d´exposer leurs données personnelles si leur enfant, inconsciemment ou non, s´investit dans une activité dangereuse ou chatte sur des sites de mise en réseau sociaux, des sites infectés par des logiciels malveillants, cliquent sur des liens à la tout va ou ouvrent des emails envoyés par des inconnus, » ajoute Mike Irwin. « Enfin il est essentiel que les parents prennent conscience de leurs responsabilités si leurs enfants se mettent à pirater, à transgresser ou à violer des marques commerciales ou des copyright, en téléchargeant illégalement de la musique ou des films.»



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145199
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire