PatchLink® Corporation annonce la signature d´un accord pour l´acquisition de SecureWave SA, spécialiste de la sécurité pour les postes de travail (endpoint) qui compte plus de 1 700 clients à travers le monde. La transaction, fusion intégrale par échange d´actions, est sujette à validation par les actionnaires de SecureWave et devrait être conclue dans les semaines à venir. La combinaison de ces offres certifiées « Critères Communs » (Common Criteria) crée la première plate-forme intégrée de sécurité pour une protection unifiée et un contrôle de tous les serveurs et postes de travail (endpoint) de l´entreprise. Cette acquisition suit de près le rachat, en Février 2007, de Harris STAT par PatchLink.

SecureWave Sanctuary applique des règles et politiques de sécurité unifiées afin de gérer et contrôler de façon centralisée l´utilisation de périphériques externes et d´applications, pour protéger les entreprises de la fuite de données et des menaces de programmes malveillants (malware). En se basant sur un modèle de sécurité positif, Sanctuary est conçu pour que seules les applications autorisées s´éxecutent et pour n´accepter que l´utilisation de périphériques externes autorisés et leur connexion aux ordinateurs portables, postes de travail, serveurs, serveurs de terminaux et clients légers. Ces capacités, couplées aux solutions de gestion des vulnérabilités de PatchLink, donnent aux entreprises ayant une politique globale les moyens d´appliquer de façon proactive les politiques d´utilisation des applications et des périphériques externes, tout en appliquant les correctifs (patches) de manière automatisée et en remédiant aux vulnérabilités pour l´intégralité de l´infrastructure informatique.

Cet accord offre à Mangrove Capital Partners, un des premiers investisseurs de Skype et principal actionnaire de SecureWave SA, un siège au conseil d´administration de PatchLink.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145199
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire