Paris – 21 avril 2008


IMG/jpg/logo_Net_OP.jpg
Face à la multiplication des utilisations non-appropriées d´Internet dans le milieu professionnel, les responsables informatiques se retrouvent confrontés à une problématique essentielle : comment stopper ces entrées non-désirées sans entraver le flux des informations nécessaires pour le business ?



La réponse se trouve dans NetOp NetFilter, logiciel de filtrage de contenu permettant de distinguer précisément les contenus inoffensifs des contenus dangereux.



Via une analyse en temps réel, les responsables informatiques peuvent accéder aux statistiques pour obtenir un rapport instantané des comportements Web douteux. En fait, NetOp NetFilter scanne rapidement et ultra précisément les sites Internet visités pour donner une information précise afin de régler les éventuels problèmes, et appliquer ainsi les règles de sécurité informatique.



Sachant que 70% du trafic pornographique sur Internet a lieu entre 9 et 17 heures, selon le site businessweek.com, NetOp NetFilter allie analyse de texte et scan d´image performant avant d´envoyer aux utilisateurs un message d´avertissement, sur la base d´un texte en accord avec la politique de sécurité de l´entreprise, au lieu de bloquer simplement la page Web, donnant ainsi le bénéfice du doute. Ces derniers décident de télécharger le contenu ou pas en leur âme et conscience, sachant que les services de sécurité informatique de l´entreprise seront ensuite informés de l´action de téléchargement.



On compte entre 3.4 et 5.9 heures par semaine pour des activités sur le Web à titre personnel. Tout cet usage personnel d´Internet représente une baisse de l´efficacité des effectifs, d´après le Webwork Studies 2005, sans ajouter les investissements supplémentaires dans des ressources informatiques additionnelles comme les serveurs ou encore la bande passante.

Ces faits soulignent davantage l´utilité de NetOp NetFilter.

Par ailleurs, en France, selon la législation en vigueur, c´est le mandataire social de l´entreprise qui est responsable des informations stockées sur les serveurs et les postes de travail de l´entreprise. Il est donc important de se prémunir contre les situations critiques.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143226
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI