lundi 6 avril 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Le parc de loisir a choisi le DXi 3500
avec la technologie de déduplication de Quantum
pour optimiser sa sauvegarde et consolider son PRA.


Paris, le 23 avril 2008

IMG/gif/logo_Quantum-2.gif
Quantum Corp. (NYSE : QTM), spécialiste mondial de la sauvegarde, de la restauration et de l´archivage, annonce que le Futuroscope a sélectionné son appliance de sauvegarde sur disque DXi 3500 équipé de son système de déduplication. Le choix de cette solution lui a permis de faire évoluer sa nouvelle architecture de sauvegarde et de gérer des volumétries de données en constante augmentation « Nous devions faire face à la gestion de près de 3 To de volumes de données, dans une fenêtre de sauvegarde assez réduite, puisque liée à la continuité opérationnelle de notre site (24h/24 et 7jrs/7), sans compter l´augmentation croissante de nos serveurs. Pour résoudre cette équation, il nous fallait donc optimiser nos espaces de données » commente Fabrice Gagnaire, administrateur systèmes au parc du Futuroscope.

Le service informatique du Futuroscope a donc été contraint de revoir son architecture de sauvegarde et notamment de migrer d´un système de sauvegarde sur bande (SDLT) à un système sur disque.

Le choix du système de sauvegarde sur disque Quantum DXi 3500 d´une capacité utile de 1,8 To reposant sur la technologie exclusive de déduplication de données de Quantum a séduit le Futuroscope pour plusieurs raisons majeures : technologie de dédoublonnage unique, performance des sauvegardes et des restaurations, capacité de rétention des données, évolutivité, intégration transparente dans l´architecture de stockage existante, support de niveau 1 offert par un interlocuteur de qualité.
De plus, cette nouvelle architecture de sauvegarde s´est inscrite dans un PRA – Plan de Reprise d´Activité. « La solution de sauvegarde sur disque DXI 3500 de Quantum nous a permis de réduire nos coûts de stockage, d´optimiser nos opérations de sauvegarde dans des fenêtres très réduites et de consolider notre PRA » affirme Fabrice Gagnaire, administrateur système du Futuroscope.

Cette solution a libéré les espaces de stockage pour faire face à l´augmentation de la volumétrie. La déduplication a permis de diviser par 6 l´espace de stockage et a permis d´utiliser 600 Go de données sur les 1,8 To de capacité disques du DXi 3500 soit environ 1/3, offrant ainsi une réserve de 1,5 to de données. Cette technologie offre également une capacité de rétention de données d´1 mois sur serveur et garantit une protection efficace des données critiques. Une solution performante et évolutive qui a permis à l´informatique du Futuroscope de réduire ses coûts de stockage. « Sans cette solution, nous aurions du investir dans une baie de 4 To » affirme Fabrice Gagnaire.
L´autre avantage de poids du DXi 3500 réside dans sa capacité à supporter des opérations de sauvegardes très rapides, répondant ainsi parfaitement aux contraintes de fenêtres réduites du Futuroscope. « Auparavant, il nous fallait jusqu´à 12 heures pour sauvegarder notre serveur de fichiers, alors qu´aujourd´hui nous réalisons ces opérations en moins de 4 heures, ce qui nous a permis de diviser par 3 notre fenêtre de sauvegarde. » Les opérations de restauration de données ont bénéficié des mêmes performances. « La restauration de données sur disque demeure beaucoup plus rapide que la restauration sur bandes. Il nous faut seulement 2 minutes pour restaurer nos fichiers standard contre 10 minutes auparavant. » déclare Fabrice Gagnaire

C´est Scasicomp, l´un des intégrateurs stockage/sauvegarde les plus importants du marché français, qui a été chargé de la mise en œuvre de cette solution. « La solution a été opérationnelle très rapidement et elle s´est intégrée de manière transparente à notre architecture de stockage existante, en connexion Fiber Channel pour relier le serveur à la baie de disque, et en connexion SCSI pour relier la robotique Storagetek au serveur. ». Le bilan de cette solution est aujourd´hui trés positif. Le DXi 3500 tient toutes ses promesses et même au-delà à en croire Fabrice Gagnaire : « Nous avons fait le choix d´une solution performante mais aussi évolutive. Aujourd´hui dédié à la sauvegarde de données, le DXi 3500 pourra, dans un futur proche, nous permettre d´effectuer des réplications de données à distance via de la synchronisation de baies, dans le cadre de l´amélioration de notre PRA. » Avec la garantie, pour le Futuroscope de Poitiers de bénéficier d´une continuité de service opérationnelle, à la hauteur de son succès.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI