lundi 6 avril 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Croissance du chiffre d´affaires au deuxième trimestre et
amélioration de la rentabilité opérationnelle
Confirmation des objectifs pour l´année 2008
Progression significative des activités de services et des nouvelles
offres produits en ligne avec le recentrage stratégique


IMG/gif/logo_Bull.gif
Chiffres clés du 1er semestre 2008 :

- Les prises de commande sont en croissance de 6,4% avec une accélération
marquée au second trimestre ; celles des activités "Hardware & Systems
Solutions" progressent fortement de 23,0% pour le semestre

- Grâce à un chiffre d´affaires en hausse de 4,3% au deuxième trimestre, le
chiffre d´affaires consolidé progresse légèrement pour s´établir à 550,6 millions
d´euros. Les activités "Services et Solutions" sont en forte croissance, de 19,9%,
confirmant la tendance des derniers semestres

- La marge brute s´élève à 124,0 millions d´euros, soit 22,5% du chiffre d´affaires.
Son évolution reflète la transformation du portefeuille d´offres du Groupe avec
une baisse de 2,1 points par rapport à celle publiée au premier semestre
2007. La marge brute "Services et Solutions" progresse de 0,9 point par rapport
au premier semestre 2007

- L´EBIT (voir glossaire) s´élève à 11,5 millions d´euros, soit 2,1% du chiffre
d´affaires en progression de 21% par rapport au premier semestre 2007 (9,5
millions d´euros, soit 1,7% du chiffre d´affaires)
· Le résultat net s´élève à 4,7 millions d´euros, en légère progression par rapport
aux 4,5 millions d´euros publiés au premier semestre 2007

- La trésorerie nette (voir glossaire) du Groupe s´élève à 171,1 millions d´euros
au 30 juin 2008 à comparer à 189,0 millions d´euros au 30 juin 2007
Perspectives : le Groupe confirme son objectif d´EBIT (voir glossaire) compris entre
23 millions et 27 millions d´euros pour l´exercice 2008
Paris, le 30 juillet 2008 : Bull, expert des systèmes d´information ouverts, flexibles et
sécurisés, l´un des premiers acteurs informatiques européens, annonce ses résultats
semestriels 2008. Le 29 juillet 2008, le Conseil d´Administration de Bull (Euronext Paris :
BULL) a arrêté les comptes consolidés revus au 30 juin 2008.


Grâce à un chiffre d´affaires consolidé en progression de 4,3% au deuxième
trimestre, et à la forte croissance des activités "Services et Solutions" de 19,9%, le
chiffre d´affaires du premier semestre 2008 s´élève à 550,6 millions d´euros, soit une progression de 0,1% par rapport au chiffre d´affaires de 550,2 millions d´euros publié
pour la même période en 2007. Après retraitement1 des activités cédées en 2007 et
2008, la croissance du chiffre d´affaires consolidé est de 1,1% (2,1% après prise en
compte additionnelle des effets de change). La marge brute atteint 124,0 millions
d´euros, soit 22,5% du chiffre d´affaires, à comparer à 135,1 millions d´euros, ou 24,6%
du chiffre d´affaires, pour la même période de l´année précédente. Ceci reflète
l´évolution du portefeuille d´offres du Groupe et notamment la montée en puissance
des services et solutions en ligne avec la stratégie. L´EBIT (voir glossaire) s´élève à 11,5
millions d´euros, soit 2,1% du chiffre d´affaires ; l´EBIT publié pour le premier semestre
2007 était de 9,5 millions d´euros, ou 1,7% du chiffre d´affaires de la période. Bull
enregistre un résultat net de 4,7 millions d´euros pour le semestre, en croissance de
4,4%.

Didier Lamouche, Président Directeur Général de Bull, déclare : « La performance
du deuxième trimestre nous permet d´afficher une amélioration de la rentabilité par
rapport au premier semestre de 2007. Notre activité montre un dynamisme
particulièrement fort dans le domaine des "Services et Solutions" d´une part et une
montée en puissance désormais tangible des nouvelles offres de produits intégrés
d´autre part. Cela illustre bien la pertinence de nos choix stratégiques.
Notre performance du premier semestre nous met en position favorable pour
atteindre nos objectifs de l´année. »

Résultats financiers du 1er semestre 2008

Sauf indication contraire, les comparaisons sont établies à semestre équivalent
d´une année sur l´autre par rapport aux données publiées.
Les prises de commande sont en croissance de 6,4% avec une accélération
marquée au second trimestre ; celles des activités "Hardware & Systems Solutions"
progressent fortement de 23,0% pour le semestre
Les prises de commande sont en croissance de 6,4% avec une accélération
marquée au deuxième trimestre où elles progressent de 20,6% par rapport à la
même période de 2007. Les commandes liées à l´activité "Hardware & Systems
Solutions" sont en hausse de 23,0% grâce aux succès commerciaux des nouvelles
offres de Calcul de Haute Performance (HPC) et des solutions de stockage sécurisé.
Celles relatives à l´activité de "Services & Solutions" progressent de 5,7% ; il convient
de noter que le premier semestre de l´année 2007 avait été particulièrement
dynamique avec la signature d´un important contrat auprès de l´Etat de Californie.

Enfin, les prises de commande de l´activité "Fulfillment & third party products" sont en
baisse de 25,2%, conséquence de la volonté délibérée du Groupe de se recentrer
sur ses offres coeur.
1 Périmètre retraité : le premier semestre de 2007 est retraité de l´effet des cessions des activités
portugaises (intervenue en mars 2007) et Maine CI (intervenue en janvier 2008). La contribution au
chiffre d´affaires des sociétés acquises en 2007 et 2008 est de 27,9 millions d´euros au premier semestre
2008.



Grâce à un chiffre d´affaires en hausse de 4,3% au deuxième trimestre, le chiffre
d´affaires consolidé progresse légèrement à 550,6 millions d´euros. Les activités
"Services et Solutions" sont en forte croissance, de 19,9% confirmant la tendance des
derniers semestres
Bull a enregistré un chiffre d´affaires de 550,6 millions d´euros au premier semestre, en
progression de 0,1% comparé au chiffre d´affaires de 550,2 millions d´euros réalisé
lors de la même période en 2007. La croissance sensible du deuxième trimestre,
+4,3%, est notamment due aux nouvelles offres du Groupe.
Les activités de "Services et Solutions" ont en effet affiché une forte hausse de 19,9%,
confirmant la tendance des derniers semestres. La croissance du chiffre d´affaires,
de 11,7% au premier trimestre, s´est accélérée à 27,4% au deuxième trimestre,
soutenue en particulier par une forte activité en France et en Espagne.

L´activité "Hardware & Systems Solutions" bénéficie des bonnes prises de
commandes du début de l´année avec un chiffre d´affaires en croissance de 2,4%
au deuxième trimestre. Le chiffre d´affaires du semestre ressort néanmoins en retrait
de -2,4% par rapport à la même période de 2007, la montée en puissance des offres
stratégiques de croissance telles que le Calcul Haute Performance (HPC) et les
solutions de stockage sécurisé n´ayant pas encore compensé totalement la baisse
des offres matures sur le semestre.

Le chiffre d´affaires des activités "Maintenance & PRS" affiche également une
meilleure performance au deuxième trimestre qu´au premier : l´érosion du chiffre
d´affaires est limitée à 5,6% au deuxième trimestre, faisant ressortir une décroissance
de 6,8% pour le semestre. Ceci est la conséquence de l´expiration programmée de
certains contrats de support de serveurs propriétaires.
Le chiffre d´affaires des activités "Fulfillment & third party products" décline de 34,2%,
conséquence de la volonté du Groupe de focaliser ses efforts commerciaux sur les
offres du Groupe à plus forte valeur ajoutée.
La répartition géographique du chiffre d´affaires consolidé fait apparaître une
progression de la France et une stabilité de l´Europe hors France. Les autres activités
internationales de Bull subissent un tassement résultant notamment du recentrage
des ventes sur les produits coeur du Groupe.

La marge brute s´élève à 124,0 millions d´euros, soit 22,5% du chiffre d´affaires. Son
évolution reflète la transformation du portefeuille d´offres du Groupe avec une
baisse de 2,1 points par rapport à celle publiée au premier semestre 2007. La marge
brute "Services et Solutions " progresse de 0,9 point par rapport au premier semestre
2007
Le taux de marge brute des activités "Hardware & Systems Solutions" s´établit à
33,7%, en baisse de 5,9 points. La décroissance anticipée en volume de l´activité de
serveurs propriétaires GCOS explique cette baisse. En revanche, les contributions à la
marge brute du segment des serveurs ouverts et du HPC sont en augmentation, tant
en volume qu´en taux. La marge brute des activités "Service et Solutions" augmente
de 0,9 point pour s´établir à 15,3%. Cette progression est le fruit des actions de fond
engagées, notamment en France, où le taux moyen d´utilisation du premier semestre a progressé de 3 points pour atteindre 80%. Le taux de marge de l´activité
de maintenance croît de 0,1 point et s´élève à 29,0%, les actions de réduction de
coûts ayant permis de compenser la baisse de volumes. Enfin, le taux de marge
brute des activités "Fulfillment & third party products" est de 10,4% pour la période.
L´EBIT (voir glossaire) s´élève à 11,5 millions d´euros, soit 2,1% du chiffre d´affaires en
progression de 21% par rapport au premier semestre 2007 (9,5 millions d´euros, soit
1,7% du chiffre d´affaires)
Les frais administratifs et commerciaux, exprimés en pourcentage du chiffre
d´affaires, sont en baisse de 0,9 point ; ils s´élèvent à 97,3 millions d´euros contre
102,3 millions d´euros publiés au premier semestre 2007. Les frais administratifs
baissent de 41,6 millions d´euros au premier semestre 2007 à 33,6 millions d´euros au
premier semestre 2008 (soit -19,2%), grâce aux programmes de réduction de coûts
engagés ainsi qu´à la reprise d´une provision pour risque fiscal à hauteur d´environ 3
millions d´euros. Ces économies ont permis de dégager une marge de manoeuvre
pour accélérer les investissements commerciaux dans de nouvelles offres de
croissance, ce qui s´est traduit par un accroissement de 4,9% des frais commerciaux
passant de 60,7 millions d´euros au premier semestre 2007 à 63,7 millions d´euros au
premier semestre 2008. Concernant la R&D, Bull concentre désormais ses efforts sur le
Calcul Haute Performance (HPC) et sur le stockage sécurisé en privilégiant
l´approche Open Source. Dans le domaine du HPC, Bull a modifié son modèle de
R&D en privilégiant les investissements sur les thèmes réalisés en collaboration
technique et financière avec ses partenaires stratégiques. En conséquence, bien
que l´effort demeure important, les coûts nets de R&D passent de 23,0 millions
d´euros au premier semestre 2007, soit 4,2% du chiffre d´affaires, à 14,3 millions
d´euros soit 2,6% du chiffre d´affaires au premier semestre 2008. Parallèlement, le
Groupe a réduit ses dépenses de Recherche et Développement sur ses technologies
propriétaires.

Conséquence de l´évolution de la marge brute et des frais d´exploitation, l´EBIT
s´élève à 11,5 millions contre 9,5 millions publiés pour la même période en 2007.

Le résultat net s´élève à 4,7 millions d´euros, en légère progression par rapport aux
4,5 millions d´euros publiés au premier semestre 2007
Le résultat net intègre principalement une charge nette de restructuration à hauteur
de 6,6 millions d´euros destinée à poursuivre la réduction des coûts de structure du
Groupe. La diminution des frais financiers nets comparés à 2007 s´explique par une
meilleure rémunération des placements en certificats de dépôt. On constate un
produit d´impôt sur la période grâce au crédit impôt recherche.
La trésorerie nette (voir glossaire) s´élève à 171,1 millions d´euros au 30 juin 2008 à
comparer à 189,0 millions d´euros au 30 juin 2007
Le flux opérationnel de trésorerie du premier semestre est légèrement négatif à -5
millions d´euros, le premier semestre étant en la matière traditionnellement moins
favorable que le second semestre. Le flux négatif s´explique par l´évolution
défavorable anticipée du BFR de -15,4 millions d´euros, conséquence de la
croissance agressive dans les activités de services et solutions d´une part, et la
montée en puissance des offres produits intégrées d´autre part. Par ailleurs, les éléments non récurrents de la période, liés principalement aux acquisitions et aux
restructurations ont généré un flux financier négatif de 16,5 millions d´euros.

A fin juin 2008, la trésorerie brute (voir glossaire) s´élève à 283,8 millions d´euros et la
trésorerie nette (voir glossaire) à 171,1 millions d´euros. La trésorerie du Groupe est
placée soit en certificats de dépôt bancaires, soit en OPCVM ‘monétaires Euro´
selon la classification AMF.

Faits marquants au 1er semestre 2008


Opérations stratégiques


Confortant la croissance de Bull dans les services informatiques, Bull a annoncé
l´acquisition de CSB Consulting, société de services informatiques présente en
Belgique et au Luxembourg, spécialisée dans les offres de services informatiques à
valeur ajoutée (conseil, gestion d´infrastructures, gestion de projets). Cette
acquisition reflète l´ambition du Groupe, et celle de sa filiale belge, à asseoir sa
position de fournisseur de services informatiques auprès des Institutions européennes
et des secteurs public et bancaire en Belgique comme au Luxembourg.
Poursuivant son recentrage sur ses métiers stratégiques, Bull a annoncé en janvier
2008 la vente de 100% de sa filiale Maine Circuits Imprimés (Maine CI) au groupe
italien Elco, l´un des leaders italiens en matière de circuits imprimés techniques
destinés aux marchés de l´aéronautique et militaire, de l´industrie et des
télécommunications.
Green Computing
Lors du CEBIT à Hanovre, confirmant son approche Bio Data Center pour une
informatique verte annoncée en 2007, Bull a annoncé son adhésion à l´Initiative
Climate Savers Computing, une organisation mondiale à but non lucratif, dont le
principal objectif est de réduire de moitié la consommation des systèmes
informatiques à l´horizon 2010.
Bull a également accompagné cette annonce du lancement du serveur lame
NovaScale® B260LV (Low Voltage), pour réduire la consommation électrique des
infrastructures informatiques et augmenter leur disponibilité. Ce nouveau serveur
renforce l´offre de Bull pour le Bio Data Center, et concilie au sein du Centre
Informatique flexibilité, performance et développement durable.
Calcul Haute Performance : un engagement stratégique
Avec plus de 100 clients dans 15 pays et sur 3 continents, la dynamique de Bull dans
le Calcul Haute Performance qui s´est accélérée en 2007 s´est poursuivie au cours du
premier semestre en ligne avec son ambition de doubler ses revenus dans ce
segment en 2008.
Le CEA et Bull ont signé un contrat de collaboration pour concevoir et réaliser
Tera 100, le futur supercalculateur destiné au Programme de simulation français. Le
contrat, sur le long terme, comporte deux phases : un engagement important en
R&D pour la réalisation du supercalculateur Tera 100 et l´acquisition de ce premier
système pétaflopique conçu en Europe.

Des records mondiaux

Le CEA et Bull ont atteint une performance record dans la recherche d´images dans
les très grandes bases de données permettant d´effectuer une recherche de 3,7
millions d´images par seconde, ce qui est 5 fois plus rapide que précédemment.
Obtenue sur un supercalculateur Bull NovaScale en utilisant un logiciel spécialement
développé par le CEA LIST, cette performance ouvre la voie à un vaste champ
applicatif allant de la veille stratégique à la comparaison d´images médicales, des
recherches intensives de données sur Internet, au commerce électronique ou à la
gestion de contenu.
Pour la première fois un supercalculateur inscrit une victoire officielle face à un
grand maître du Go. Le jeu de Go est plus complexe que le jeu d´échecs et
demande plus de combinaisons que le nombre de particules de l´Univers, faisant de
cette première mondiale associant un supercalculateur NovaScale et un logiciel
d´intelligence artificielle développé par l´Inria une véritable prouesse.
Des références prestigieuses
Vingt mille milliards d´opérations par seconde (20 Téraflops) : c´est ce que réalise le
supercalculateur que Bull a livré à l´Université de Cardiff pour supporter les projets de
l´un des centres de recherche leader du Royaume-Uni. Il permettra aux chercheurs
de s´attaquer à des problèmes d´une nouvelle dimension et d´une grande
complexité.
Bull a été retenu par le GENCI et le CEA pour fournir un nouveau supercalculateur
qui donnera une puissance globale de plus de 300 Téraflops, ce qui fera du site de
Bruyères le Châtel où il sera installé le premier site civil d´Europe.
Ce premier grand supercalculateur hybride européen est doté d´une architecture
innovante associant des processeurs généralistes et des processeurs graphiques tels
que ceux des consoles de jeux vidéo, lui permettant de fournir une grande
puissance pour la production comme pour la recherche. Ce supercalculateur Bull
NovaScale sera utilisé par la communauté de la recherche française dans les
domaines majeurs comme la climatologie et le développement durable, la
recherche spatiale et l´aéronautique, l´énergie, les sciences de la vie et de la
matière.
Stockage : une stratégie cohérente pour réduire la complexité de la protection et de
la gestion de l´information
Les entreprises doivent faire face à une croissance quasi-exponentielle des données.
Images, vidéos, e-mails et messages téléphoniques prennent une part de plus en
plus grande dans les échanges électroniques. Protéger des données sur de longues
périodes, souvent pour des raisons réglementaires, pose de multiples problèmes aux
Directions Informatiques soumises à de fortes contraintes budgétaires.
Dans ce contexte, Bull apporte une réponse aux impératifs de protection des
informations critiques en annonçant un ensemble de solutions et de produits pour
protéger les données et simplifier leur gestion.

Concentré d´innovation et première plate-forme de sécurité mobile, globull™ est la
solution la plus sécurisée au monde qui permet d´emporter son environnement de
travail personnel en tout lieu et en toute sécurité. globull™ protège des intrusions,
des virus et des logiciels espions. globull™ constitue une réponse globale,
technologique et ergonomique, au besoin de sécurité mobile en associant un
disque dur et sa capacité de stockage à un processeur de chiffrement de niveau
« défense ». globull™ a été lancé en France le 15 avril 2008.
Les activités de Services confirment leur dynamisme notamment dans les secteurs
e-gouvernement et dans les télécommunications
En Australie, AddressVision Inc. (AVI), filiale de Bull intervenant dans la fourniture de
solutions postales automatisées, a été retenue par Australia Post pour la
modernisation de son système de reconnaissance d´adresse et d´automatisation du
courrier.
Dans le cadre des démarches actuelles et futures de réforme du Ministère de la
Défense, la Marine Nationale met en place un système d´information unique pour
ses chaînes RH et solde sur la base d´un noyau commun interministériel, dont elle a
confié l´intégration à la société Bull. Celle-ci déploiera ce projet à forte composante
organisationnelle et fonctionnelle et fournira l´infrastructure d´accueil complète.
Nouvelle preuve de son savoir-faire dans les projets de modernisation des systèmes
d´information des administrations, Bull a fédéré un consortium retenu par le Ministère
égyptien des Finances pour fournir, développer, adapter et déployer un système
intégré de collecte et de gestion des taxes et impôts pour l´administration fiscale
égyptienne. Bull est associé à Raya, partenaire historique du Ministère des Finances,
pour la prestation des services et la conduite du projet.
OnAir, filiale de l´avionneur Airbus et de SITA, a choisi Bull et son partenaire Highdeal
pour le développement d´une offre de téléphonie mobile à destination des
compagnies aériennes. Les nouveaux services déployés permettront aux passagers
d´utiliser leurs outils de communication électroniques, comme les PC portables, les
téléphones mobiles et leurs PDA ainsi que les équipements propres à l´avion pour
communiquer en vol aussi facilement que sur terre.
Enfin, dans sa logique de développement commercial, Bull Evidian, leader européen
de la Gestion des Identités et des Accès (IAM) et éditeur de premier rang avec sa
solution d´authentification unique (E-SSO), a annoncé un partenariat avec Quest,
éditeur et distributeur majeur de logiciels d´administration d´infrastructures. Cet
accord qui porte sur la distribution mondiale de l´offre E-SSO d´Evidian renforce la
dimension internationale d´Evidian et lui ouvre de nouveaux marchés, notamment
en Amérique du Nord.
Perspectives : le Groupe confirme les perspectives annoncées en février 2008, à
savoir un objectif d´EBIT (voir glossaire) compris entre 23 millions et 27 millions d´euros
pour 2008
Les facteurs clés permettant d´atteindre ces objectifs seront l´amélioration de la
marge des Services et la croissance des ventes de produits intégrés tels que le
Calcul Haute Performance ou le stockage.

Glossaire :

Clause de Retour à Meilleure Fortune (CRMF): En contrepartie du versement d´une
aide à la restructuration de la part de l´Etat Français , Bull s´est engagé en 2004 à lui
verser annuellement une portion de son Résultat Courant Avant Impôts (RCAI) pour
les exercices 2005-2012, sous les conditions cumulatives suivantes : (i) le RCAI de
l´exercice considéré est supérieur ou égal à €10m ; (ii) le flux de trésorerie généré par
les opérations de l´exercice est supérieur ou égal à €10m ; (iii) que les capitaux
propres de Bull ne deviennent pas inférieurs de €10m par l´application de la CRMF
pour un exercice. Si l´un des trois critères n´est pas rempli, aucune somme n´est due.
Une description complète de la CRMF est disponible dans le rapport annuel de Bull.

EBIT (Earnings before interest and taxes) correspond au résultat avant impôts, autres
produits et charges opérationnels, autres charges et produits financiers et quote part
des résultats des sociétés associées.
La trésorerie brute est constituée de la trésorerie et équivalents de trésorerie (y
compris OPCVM classés monétaire Euro par l´AMF), des actifs financiers disponibles à
la vente (autres OPCVM de trésorerie), des dépôts et comptes de garantie.
La trésorerie nette correspond à la trésorerie brute moins l´endettement.

Endettement : financement sur cession de créances avec recours, emprunts
bancaires et obligataires.
Investissements opérationnels : acquisition d´actifs par Bull pour son propre compte
ou pour le compte de clients dans le cadre de contrats d´infogérance et
« managed services ».



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI