vendredi 3 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Suite à des ennuis judiciaires qui le condamnait à verser 3500 euros de frais d´avocats à la société Forever Living Products (FLP), Damien Bancal, journaliste indépendant et rédacteur en chef du célèbre site Zataz www.zataz.com, décide de continuer, pour la plus grande satisfaction de ses lecteurs.

"Merci pour votre soutien. Merci pour vos dons. Merci de penser que le contenu de Zataz semble juste et utile".

C´est par ces mots que Damien Bancal, rédacteur en chef du site spécialisé sur la sécurité informatique bien connu Zataz, décide de poursuivre son site.

Ecoeuré par les poursuites dont il a fait l´objet par la société Forever Living Product(FLP), qui l´a accusé de piratage et de diffamation pour avoir découvert et publié, après en avoir averti la société FLP, une faille de sécurité dans ses systèmes, Damien Bancal a écrit un billet dans lequel il se donnait cinq jours pour fermer ou non le site. Il a aussi adressé un appel à l´aide pour pouvoir payer des frais d´avocats de la société FLP, qui se montaient à 3500 euros. Bref, plus rien n´allait pour le journaliste, bien connu de la communauté de la sécurité informatique pour son site zataz.com.

Cinq jours après, le moral est revenu et Damien Bancal poursuit son action : il le confirme dans un billet intitulé "Merci". Il a reçu, en une semaine, près de 96.000 messages (courriels, appels téléphoniques, Skype) qui ont conforté le journaliste chroniqueur dans son combat pour la véracité de l´information. Ces messages sont on ne peut plus éloquents : "Longue vie à Zataz et bon courage pour la suite", peut-on lire de la part de Tuco sur le site de Damien Bancal.

Damien Bancal affirme aussi avoir reçu 3.983 euros par le biais de Paypal. Dans le même temps, la Voix du Nord révèle que la société FLP, déclare, dans un communiqué, vouloir abandonner les poursuites. "Compte-tenu de ces valeurs et des décisions de justice obtenues, je déclare que FLP ne demandera pas l´éxecution des condamnations pécunières à l´encontre de Monsieur Bancal et considère l´affaire comme close", déclare dans un communiqué Philippe Decottignies, directeur général de la société.

Tout est bien qui finit bien.

Il reste que cet article soulève un certain nombre de questions de fond sur l´information, notamment sur les sites internet, et la liberté de la presse par rapport à ces informations. Damien Bancal, qui est journaliste professionnel, s´appuie souvent sur des informations qui viennent de ses lecteurs qu´il vérife systématiquement avant de les publier, selon un protocole bien établi. Il avait ainsi averti la société FLP, qui avait corrigé sa vulnérabilité et avait remercié, par mail Damien Bancal. Or, peu de temps après, il se fait attaquer pour piratage et diffamation après avoir publié l´article. Une visite d´huissier à son domicile le persuade d´enlever l´article incriminé du site.

Nous avons laissé un message à Damien Bancal pour qu´il réagisse dans les colonnes de Mag Securs. Cette malheureuse affaire a néanmoins le mérite de mettre au clair la pression des journalistes pour pour publier sur Internet du contenu de qualité, c´est à dire au moins vérifié et sourcé, tout en étant le premier à publier un article qui fera de l´audience sur le Net. Objectifs parfois contradictoires... Il met aussi en exergue la liberté de la presse pour publier des informations qui dérangent certes, mais qui ont été vérifiées. Cette affaire nous rappelle que, aujourd´hui plus que jamais, nous devons faire notre métier de manière claire, réfléchie et professionnelle, quel que soit le média que nous utilisons.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142936
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI