mardi 25 février 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
IMG/bmp/revue_de_presse.bmp
Dans la lutte antiterroriste dans les aéroports, l´arrivée du scanner corporel a posé bien des questions. Mais les techniques évoluent encore plus vite : des solutions multimodales sont à l´étude.


C´est un article de l´Usine Nouvelle qui le souligne : les nouvelles technologies, comme le scanner biométrique, arrivent dans les aéroports. On va bientôt pouvoir toutes les combiner pour une sécurité renforcée.

Depuis le 22 février, Roissy teste un scanner corporel pour les passagers en partance pour les Etats-Unis. Des technologies de plus en plus sophistiquées dans le domaine des systèmes de détection NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique) sont à l´étude. Les contrôles de sécurité coûtent cher, et le coût des procédures est évalué à 10 euros le passager à chaque vol.

Thales étudie actuellement le "smart corridor", sorte de couloir de sécurité intégrant un système vidéo de reconnaissance faciale, un scanner corporel pour visualiser les armes, et un jet d´air permettant de détecter à la volée des traces d´explosifs ou de stupéfiants. Mais ces technologies ne sont pas encore matures, surtout celles qui concernent les explosifs, selon Jacques de Guillou, le sous directeur de la sûreté et de la défense à la Direction Générale de l´Aviation Civile.

Mais la tendance est à la convergence des nouvelles technologies. Bernard Didier, le directeur général adjoint Technique et Stratégie de Sagem Sécurité (Safran), prévient : "nous allons vers des solutions multi-modales, alliant les systèmes d´intelligence et de détection pour traiter en cohérence les informations d´état civil, les données de la biométrie et le contrôle des bagages".

´"Des systèmes biométriques apparaissent dans les zones d´enregistrement, en Australie et à Paris, pour accélerer le passage aux frontières, et améliorer l´échange de données sur les passagers entre compagnies aériennes et service nationaux d´immigration", écrit l´Usine Nouvelle.

La vidéo surveillance intelligente, qui permet de repérer dans une foule un invividu avec un comportement suspect, en est au stade de la R&D. Un système de Sagem, "Face on The Fly", reconstruit un visage en 3D quelque soit le port de tête de l´utilisateur, n´en est qu´au stade de prototype. Mais la technologie progresse pour sécuriser les aéroports : le scanner corporel n´est qu´un début.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI