IMG/bmp/revue_de_presse.bmp

Le cybercrime est partout, même là où on ne l´attend pas. Une entreprise vaudoise, TouchMind SA, en a fait l´amère expérience.


TouchMind est une entreprise vaudoise établie au parc tehnologique d´Yverdon-les-Bains. Martin Demierre, son directeur géneral, est complètement abasourdi. L´attaque s´est soldée comme suit : des milliers de sites Internet paralysés ou ralentis, des noeuds européens congestionnés par une double opération malveillante, et d´une amplitude de "13 gigabits par seconde, prévient Martin Demierre, directeur général. "C´est maintenant résolu" explique le jeune PDG qui a quelques nuits blanches à son actif "mais nous remettons nos serveurs en route les uns après les autres pour voir si l´attaque se reproduit".

Cette attaque a porté contre une PME de commerce électronique, et n´a permis de ne récupérer, côté malfrats, aucune donnée sensible, mais une procédure pénale sera engagée afin d´en savoir plus sur les motivations des pirates.

Selon la Tribune de Genève, le phénomène est loin d´être isolé. Le FBI, aux Etats-Unis, a estimé à 550 millions de dollars le coût du cybercrime en 2009, soit le double de l´année précédente. L´Université de Georgia Tech a a calculé pour la même année que 15% des ordinateurs raccordés à Internet étaient infectés par des logiciels malveillants. Quelques 150.000 machines viennent quotidiennement grossir les rangs d´une armée de "zombies".

Christian Buchs, Professeur à la Haute Ecole d´ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) a estimé que les Etats doivent absolument consacrer davantage de moyens afin de pouvoir faire face à la cybercriminalité "

"Or" selon Christian Buchs, aujourd´hui, les ressources sont généralement affectées au coup par coup et sur des thèmes précis, comme la pédophilie ou le terrorisme par exemple. Il faudrait mieux une approche plus globale, afin de mieux cerner toute la complexité du problème". Il plaide pour un Observatoire de la Cybercriminalité dont la portée sera internationale, et qui permettrait d´organiser une forme de prévention. " conclut-il.

Ce n´est pas la première fois que des pays militent en faveur d´une Autorité Supérieure et Supranationale de l´Internet.



Autres News Malwares, Cyber Crime

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145556
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire