Le logiciel Orange dédié à Hadopi serait un cheval de Troie ! C'est tout du moins l'avis du groupe Cult of Dead Hadopi.

Hadopi n’a pas fini de faire couler de l’encre. Aux dernières nouvelles, le logiciel Hadopi d'Orange, récemment retiré de l'offre de l'opérateur, était un gigantesque bot.

Pour le Cult of dead Hadopi (le nom s’exprime dans le titre ! en référence à un groupe de hackers cultes américains il y a 26 ans (Cult of the Dead Cow)), « Hadopi est avant tout un botnet géant ». Selon Zataz, un groupe de hackers démontre, dans un document diffusé sur seclist, que le logiciel mis en vente par Orange, le service du contrôle du téléchargement serait un cheval de Troie, un logiciel patriotique que pourrait utiliser le gouvernement. Cult of dead Hadopi explique, en décortiquant le code, les secrets du « contrôle du téléchargement ».

Une passe d’armes nouvelle à inscrire au bénéfice des hacktivistes enragés contre Hadopi ou bien les ultimes soubresauts d’un combat maintenant bien engagé en faveur du droit d’auteur ??? La question peut se poser, mais les hacktivistes anti-Hadopi n’en resteront certainement pas là.

 




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143296
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI