LinkedIn est aussi une victime du spam
La fiabilité des réseaux sociaux n’est pas à toute épreuve, loin s’en faut. En témoigne la récente mésaventure arrivée au réseau social LinkedIn.

Les membres du réseau social communautaire professionnel LinkedIn ont reçu des messages envoyés en principe par des connaissances et des familiers, pour abuser le destinataire avec un nom d’expéditeur authentique et donc a priori digne de confiance. En réalité, les messages contiennent un lien vers des sites piégés.

Afin de ne pas être repéré par les systèmes de filtrage de courrier indésirable, le premier site sur lequel la victime arrive se contente de le rediriger vers une autre page qui peut contenir de la publicité ou infecter son ordinateur avec un logiciel malveillant.

Il en existe beaucoup d’exemples et LinkedIn, malgré sa réputation de site professionnel, ne fait pas exception à la règle.

Plus que jamais, les utilisateurs de réseaux sociaux doivent se montrer méfiants sur la nature de l’information qu’un site délivre.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143933
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI