vendredi 10 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Démarrage laborieux pour Ping, le réseau social de ITunes
Les profils sont noyés sous le spam, la recherche d’amis sur Facebook est bloquée, il y a une censure des commentaires… A peine né, le réseau social d’Apple doit affronter les critiques.

Lancé en grande pompe au début du mois de septembre, le réseau social musical Ping défraie la chronique. Nouveau service musical d’Apple, il emprunte son nom à une marque de golf et à un agrégateur social. Selon l’éditeur de logiciel de sécurité Sophos, il serait déjà noyé sous les scans et les spams.

D'après Sophos, Apple n’a mis en place aucun filtrage URL ou spam. Le site du Nouvel Observateur écrit qu'un simple compte iTunes suffit pour poster des messages, sans contrôle préalable ni besoin de numéros de cartes de crédit.

Pourtant, Apple assure proposer des mesures de sécurité : l’argot est prohibé dans les messages des utilisateurs, et les images de profil doivent être validées manuellement avant d’apparaître.

Le démarrage est difficile : la recherche d’amis serait ainsi prohibée, rendue fastidieuse par le manque d’intégration avec Facebook.

Or, Facebook lui-même a bloqué l’accès à Ping : selon le New-York Times, le trafic potentiellement généré par Ping aurait pu mettre en cause la stabilité du site et de l’infrastructure. Facebook estimerait qu’un service qui génère autant de trafic doit d’abord travailler avec celui à qui il l’envoie. Ce qu’Apple n’aurait pas fait pour des raisons de coûts.

Le modèle économique et musical est de plus critiqué : le réseau Ping ne conseillerait que des artistes connus, comme Lady Gaga, U2 et Linkin Park. Le modèle de consommation de la musique est limité à l’écoute d’extraits et d’achats, un autre des nombreux défauts de jeunesse de Ping.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142996
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI