vendredi 10 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Peut-on se faire espionner par des compteurs électriques ?
Des compteurs électriques nouvelle génération et baptisés Linky, lancés par ERDF, font leur apparition dans les foyers. Ces « compteurs intelligents », directement reliés aux systèmes d’information des fournisseurs d’électricité, sont très pratiques, surtout pour les adeptes de la « green attitude », mais ils peuvent se révéler incroyablement indiscrets.

Ces compteurs,  des « smart meters » ou bien « smart grids » baptisés Linky, interconnectés au système d’information des opérateurs, seront capables de relever très précisément l’état de la consommation électrique de notre foyer en temps réel. Le Figaro écrit que « leur utilité est grande, car ils permettront aux usagers d’analyser l’état de leurs consommation personnelle et de la modifier pour être plus économe en dépense d’énergie ».

Les « smart meters » sont très utiles pour les opérateurs, et s’avèrent être des produits de la « green attitude » dans la mesure où il sera possible pour les fournisseurs d’électricité d’évaluer précisément la quantité d’énergie consommée, et par conséquent d’adopter leurs capacités de production, dans la mesure où l’énergie électrique n’est pas stockable. Des économies d’énergie considérables sont en jeu grâce à cette évaluation précise du volume d’électricité consommé

Mais les compteurs intelligents posent aussi le problème du respect de la vie privée. Selon  Le Figaro ces compteurs vont transmettre toutes les 10 à 30 minutes aux distributeurs d’énergie l’état précis de notre consommation électrique, et par la même vont rendre compte de nombreux événements de notre vie privée, […] telles que notre heure de réveil, de coucher, de notre utilisation de notre électro-ménager. (allumage d’un four, mise en route d’une machine à laver etc..) La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés » a été saisie de la question. La CNIL en a conclu que « des garanties sérieuses sur la sécurisation des données et leur confidentialité » devront être apportées avant d’autoriser l’installation de nos compteurs dans nos foyers qui devra se faire dans le respect de la loi Informatique et Libertés.

François Blanc, directeur de projet « Linky » pour ERDF essaie de répondre aux attaques multiples dont il est l’objet. « Toutes les données sont cryptées, elles sont protégées dès lors qu’elles sont transmises vers notre système, ce qui les préserve d’éventuelles attaques malveillantes. Nos agents sont tenus au respect d’un code de bonne conduite, ils s’abstiennent de transmettre toute information personnelle et leur responsabilité pénale serait engagée. Seul le client est propriétaire de ses données de consommation. Elles ne seront transmises à son fournisseur d’électricité qu’avec son plein accord. »

Le projet suscite une polémique vive des associations de consommateurs, d’autant que un arrêté publié le 2 septembre dernier par le ministère de l’Ecologie dans le Journal Officiel rend obligatoire l’installation de compteurs électriques intelligents dans des habitations neuves à partir de 2012.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142996
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI