vendredi 10 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Première conférence Interpol sur la sécurité de l’information
Une conférence Interpol sur la sécurité de l’information, co-organisée par l’agence internationale de police et la police de Hong-Kong s’est ouverte mi-septembre avec l’objectif d’offrir aux représentants de la société de l’information un cadre pour réfléchir ensemble à la question de la sécurité de l’information.

Cette convention, intitulée « Coopérer au niveau mondial aujourd’hui pour contrer les risques de demain en matière de sécurité de l’information » a réuni pendant trois jours 300 délégués venant de plus de 50 pays qui se sont penchés sur les attaques de virus et le cyberterrorisme. Ils ont aussi traité des questions essentielles portant sur la gestion et la sécurité des données personnelles, et les réseaux de communication de police.

Dans le discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture, le secrétaire général d’Interpol, M. Ronald K. Noble a appelé les services chargés de l’application de la loi du monde entier à mettre en place un système international de vérification d’identité dont Interpol serait idéalement placé pour assurer la coordination, afin de contrecarrer « la menace très concrète pour la sécurité » que constitue la cybercriminalité.

M. Ronald K. Knote a milité en faveur de mise à la disposition de la police, dans le monde entier, de canaux de communication sécurisés obéissant à des normes communes. Cette action  existe déjà à travers l’outil conçu en partenariat avec la société ENTRUST, qui permettra à chaque policier des 188 bureaux centraux nationaux d’Interpol de communiquer en toute sécurité depuis n’importe quel terminal fixe ou mobile, où qu’il se trouve sur la surface du globe.

Le Secrétaire Général d’Interpol en matière d’élaboration de normes internationales dans le domaine de la sécurité de l’information défend l’élaboration de passerelles entre la communauté policière et les professionnels de la sécurité des systèmes d’information du monde entier.

Déplacer le Mont Taï

Le directeur de la police de Honk-Kong, citant proverbe chinois, selon lequel « l’union des esprits et des cœurs peut déplacer le Mont Taï », a en outre affirmé avec force « ébranler une montagne est sans doute une tâche colossale, mais tel est notre but. Pour gérer les risques en matière de sécurité de l’information, il nous faut une coopération à l’échelle mondiale. Ensemble, nous pouvons réaliser de grandes choses ».

Mais la coopération internationale en matière de lutte contre la cybercriminalité reste un peu une Arlésienne. Tout le monde l’appelle de ses vœux, y compris le patron de Kaspersky, Eugène Kaspersky, qui milite depuis longtemps pour un Interpol de l’Internet. Mais dans la réalité, elle est difficile à obtenir. En ces temps troublés où la planète, et notamment la France, est menacée par des attaques terroristes, une coopération internationale est pourtant indispensable.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142996
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI