Trustport à l’assaut du marché français
A l’aube de son installation sur le marché français  de la sécurité –ses produits sont lancés sur le marché le 29 septembre-, Trustport, société d’origine tchèque, précise ses ambitions et dresse un état du marché français. Instructif, selon Laurent Bérard, son directeur général pour la zone francophone.

Mag Securs. : Vous venez juste d’arriver sur le marché français. Comment êtes-vous organisés et quelle est votre culture ?

Laurent Berard : nous sommes une SAS de 8 personnes pour le moment en France, avec une compagnie-mère, Cleverlance, d’environ 450 personnes, qui émane elle-même d’une société tchèque de l’ère communiste, AEC, spécialisée dans le chiffrement.

Tout le développement est basé en Tchéquie avec qui les liens culturels sont très forts. 2008 nous a permis d’installer de grandes ambitions sur le marché tchèque et slovaque, le cœur de notre activité, la Hongrie, la France, et le développement en Amérique Latine, très réceptif à nos produits.

A travers le marché français, nous visons tout le marché francophone, du Maghreb à l’Afrique subsaharienne. Ce sont des marchés dits à risques, mais il y a énormément de niches possibles: Nous avons remporté le marché de la Banque Centrale de Mauritanie et nous visons d’autres marchés de ce type. Il faut évangéliser le marché et nous nous appuyons sur un réseau de 73 revendeurs.

MS. : Comment vous positionnez-vous sur le marché et qui sont vos concurrents ?

L.B. : Nous ne visons par les particuliers, mais nous ne nous adressons pas non plus au marché des grandes entreprises. Nous visons des entreprises de 10 à 500 utilisateurs.

Nos ambitions seraient d’arriver à une part de marché de 8 à 10% à horizon de cinq ans. C’est ce que font nos concurrents. Nos grands concurrents sont connus sur la planète : il s’agit de Symantec, Sophos, BitDefender, Avast (qui est un gratuit), AVG….

Nous avons considérablement été aidés, dans notre développement, par l’AFI I (Agence Française d’Investissement Internationaux). Nous nous implantons en France aujourd’hui, en Hollande demain.


MS. : En quoi réside votre différence technologique ?

L.B. : L’antivirus fonctionne sur un métamoteur capable d’isoler chaque élément du dispositif. Il y a un métamoteur pour le transport, un métamoteur pour le chiffrement, un métamoteur pour l’infrastructure de gestion de clé (PKI en anglais). …

MS. : L’équipe de recherche est basée en Tchéquie. La France n’est-elle qu’un bureau commercial de huit personnes  ?

L.B. : Il y a un grand savoir-faire en France dans le domaine du développement, et j’aimerais bien, à terme, qu’il y ait des ingénieurs français dans nos équipes de développement.

Trustport annonce aujourd’hui le lancement de sa gamme particulier, Trustport Home, qui comprend Trusport Antivirus 2011, Trustport Internet Security 2011 (avec contrôle parental), Trusport Total Protection 2011.

Un exemple de prix de la base Entreprise est de 720 euros HT pour 25 postes clients. Dans le domaine des particuliers, l’offre va de 30 euros TTC pendant un an avec 90 euros TTC pendant un an sur six postes de travail. Les prix sont des prix compétitifs.

Elle annonce aussi sa ligne de produits entreprise Trustport Security Element (Basic, Advanced, Premium, Ultimate. 

Propos recueillis par Sylvaine Luckx.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 146216
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire