Le GCHQ britannique est désormais opérationnel et communique sur les risques de cyber-attaques.

Le GCHQ (Governement Communications Headquarters), moins connu que le MI5 ou le MI6, est une des instances en charge des écoutes électroniques au Royaume-Uni.

A la tête du GCHQ, Iain Lobban s’est exprimé pour la première fois dans son domaine d’activité notamment lors d'une conférence au IISS (International Institute for Strategic Studies) le 12 octobre. Il a tablé sur le fait  que les attaques informatiques contre les infrastructures sont une menace « réelle et plausible ». Il affirme travailler main dans la main avec le MI5. Selon Iain Lobban, la Grande-Bretagne doit sérieusement envisager de posséder de ces propres possibilités de cyberattaques.

D'après Le Figaro qui rapporte ses propos, "la prise de conscience au plus haut niveau des risques informatiques liés à la sécurité et à la défense est relativement récente en Grande-Bretagne. Ce n’est qu’en 2009 que le gouvernement travailliste de Gordon Brown a décidé de créer un centre opérationnel de cyber-sécurité installé sur le centre ultramoderne GCHQ à Cheltenham".

Dès lors, Londres prend conscience des risques de cyber-attaques, au même titre que Paris ou les Etats-Unis. Un véritable front de lutte étatique contre la criminalité sur internet est en train de naître, et la prise de conscience du risque est grandissante.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145575
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire