jeudi 2 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
L’attaque informatique contre le site Hadopi était prévue le 5 novembre prochain à 15 h. En effet, le collectif Payback, qui voulait s’attaquer aux sites des ayants-droits en DDoS, recule et ne veut pas lancer l’opération.

Désormais, un message indique que le site « Hadopi.fr veut que le DDoS survienne. C’est un piège » indique l’organisation.

Les fondateurs de Payback pensent en effet qu’une attaque contre le site serait une erreur. Une attaque informatique pourrait conduire à une riposte des autorités, à cause des journaux de connexion Apache.

Selon Numérama, les Anonymous, collectif de pirates qui s’est signalé en menant des attaques de DDoS contre des ayants-droits, « pensent que ces attaques seraient une occasion supplémentaire pour le gouvernement de défendre le principe d’une inspection profonde des paquets (DPI-Deep Packet Inspection) pour contrôler la nature des paquets transitant sur les réseaux de fournisseurs d’accès  ».

Un leurre pour piéger les pirates ?


« Si vous ne voulez pas être responsable du DPI et du filtrage d’Internet, ce qui conduirait finalement à une censure complète d’Internet, alors Hadopi.fr ne doit pas devenir une cible ».
écrivent les pirates. Hadopi.fr serait une sorte de « leurre », destinée à piéger les pirates.

Le site n’a connu aucune attaque d’envergure, mais la Hadopi a néanmoins prévenu que ses infrastructures étaient suffisamment dimensionnées pour répondre à un trafic naturel fort.

Le Parti Pirate Français a aussi lancé un appel à la raison : « alors que des attaques par DDoS contre les serveurs de hadopi.fr, et TMG se préparent, nous appelons leurs futurs auteurs à la raison et à l’engagement citoyen et/ou politique. Nous ne cautionnons pas ces attaques vaines et contre-productives, qui amènent de l’eau au moulin de nos adversaires, qui stigmatisent déjà les internautes et les criminalisent ».

Les pirates sont-ils en train de devenir raisonnables ? Plus prosaïquement, ils pensent probablement que le jeu n'en vaut pas la chandelle, et qu'ils n'ont rien à gagner en saturant le site d'Hadopi.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142933
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI