Actualités

Google poursuit ses explications face au bug qui a attaqué plus de 35 000 internautes ce week end. A priori, la mise à jour d’un logiciel de stockage en serait à l’origine. Pour l’heure tous les comptes ne sont pas encore restaurés.

Dimanche, nombre d’internautes ont vu leur boîte de réception Gmail vide, plus de dossiers, plus de contacts, comme au jour de la création du compte. Hier, Google annonçait sur une page dédiée à l’incident qu’il travaillait à la restauration de l’ensemble des comptes concernés et tâchait de trouver l’origine du bug. Mais les heures passaient et en fin d’après-midi rien n’avait changé.
Ce matin, la firme de Mountain View rapporte qu’enfin l’ensemble de ses utilisateurs ont pu de nouveau avoir accès à l’ensemble de leurs mails. Et si hier l’éditeur américain annonçait que 0,08% de ses membres avaient potentiellement été victimes du bug, finalement seuls 0,02% seraient touchés, soit environ 35 000 personnes.
Dans son billet, le groupe commence par s’excuser auprès des internautes, notamment pour le temps nécessaire pour résoudre le problème, mais les rassure en précisant que « tout devrait rapidement revenir à la normale ». Néanmoins, tous les mails envoyés sur les adresses électroniques concernées entre le 27 février au soir et le 28 février risquent fortement de ne jamais être réceptionnés.  Il rappelle que les données sont pourtant stockées et sauvegardées simultanément dans plusieurs data centers, ce qui n’a pourtant pas empêché le bug de se produire. « Quelques copies d’emails ont été effacées et nous avons travaillé dur au cours des 30 dernières heures pour les récupérer ». Et d’ajouter : « afin de protéger vos informations de ces bugs, nous les sauvegardons également sur une bande. (…) Mais restaurer les données depuis ce support est beaucoup plus long que les transférer d’un data center à l’autre ».
A priori, le problème aurait été causé par une défaillance dans la mise à jour d’un logiciel de stockage.



Autres News Gestion des accès

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145464
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12

Mag-Securs n°57

Dernier numéro

Événements SSI

Réduire