jeudi 2 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Toshiba a présenté une ligne de disques durs un peu spéciale. Les modèles peuvent chiffrer les données, mais aussi écraser toutes les données si le disque est connecté à un utilisateur inconnu.

Toshiba souhaite aller plus loin dans la protection des données. Pour cela, il a présenté une nouvelle ligne de disques durs baptisée Self-Encrypting Drives (SED), configurable selon plusieurs scénarios.

Ce sont des DD 2,5 pouces à 7200 tours/min et SATA 2.0 (3 Gbit/s annoncés), destinés à intégrer les PC par exemple, notamment dans les secteurs sensibles comme la finance par exemple. Ils sont disponibles entre 160 et 640 Go de capacité.

A la première installation du disque, le disque dur commence par une première authentification de l’utilisateur. Si l’authentification échoue, le disque peut être configuré pour : soit interdire l’accès, soit effacer la clé de chiffrement du disque, rendant la lecture des données impossible. « L’écrasement cryptographique » rend donc les données définitivement chiffrées, et donc illisibles.



Le disque utilise l’algorithme de chiffrement AES 256 bits, ainsi qu’une technologie propriétaire de suppression des données, approuvée par l’ « Opal Storage Specification », du Trusted Computing Group.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142933
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI