Le constructeur chinois fait l’objet d’investigations poussées de la part des autorités américaines qui s’inquiètent de ses initiatives en matière de partenariat.

Bien qu’il ait été popularisé au vingtième siècle par les Japonais, le go est un jeu chinois. A la différence des échecs où il convient de s’emparer du centre pour contrôler la partie, le go oblige à contrôler les coins, puis les bords avant de s’attaquer au centre. La raison en est simple : le go étant un jeu de contrôle de territoire, il faut moins de pierres pour contrôler les coins, un peu plus pour les bords et encore plus pour le centre.

La métaphore pourrait s’appliquer à la tactique adoptée par Huawei dans la prise de contrôle, en douceur, de sociétés américaines fortement impliquées dans la sécurité. Et certains se disent que cette manière de procéder pourrait s’avérer terriblement préjudiciable pour la sécurité américaine.

Récemment, la commission américaine des investissements étrangers a bloqué la tentative d’acquisition de 3leaf par le constructeur chinois. De même, la NSA a officiellement déconseillé à AT&T d’acquérir des équipements Huawei, pour des raisons de sécurité.

Et les autorités s’interrogent sur des partenariats noués récemment avec des sociétés américaines. Ainsi la joint venture Huawei/Symantec détenue à 51% par le Chinois fait l’objet de nouvelles investigations de la part des autorités américaines.

Plus récemment, la Joint Venture Huawei/Symantec a noué de nouveaux partenariats avec deux sociétés américaines SYNNEX et Force10 Networks. Les deux entreprises ont des relations commerciales fortes avec de nombreuses agences gouvernementales américaines. La difficulté est que ces opérations sont parfaitement légales.



Autres News Gouvernance

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143916
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI