vendredi 10 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
L’affaire tourne au cauchemar pour le constructeur nippon. Il s’agit bien d’un piratage et d’une ampleur gigantesque. Qui plus est la communication de Sony a été tout aussi désastreuse.

Sony pensait bien se refaire une santé en annonçant hier la sortie prochaine de deux nouvelles tablettes orientées jeu. C’était sans compter sur les rebondissements liés au Playstation Network dont nous relations les tourments dès le week-end pascal. Après quelques jours de silence assourdissant, le constructeur s’est enfin résigné à communiquer sur le sujet et le moins que l’on puisse dire est que la réalité dépasse tous les scénarios jusque-là imaginés.

Il s’agit bien d’un piratage et d’une ampleur inégalée  Le 70 et quelques millions de comptes clients de la plate-forme de jeux ont été « exposés » (on appreciera le sens de la litote) dans le cadre d’une intrusion non autorisée et illégale. En conséquence, les noms, adresse complète, mail, date de naissance, date d’anniversaire, login et mots de passe sur le réseau ainsi que les informations bancaires et historiques d’achat ont été piratés.

Sony encourage ses utilisateurs à vérifier attentivement durant les prochaines semaines ses relevés bancaires ainsi que ses comptes de messagerie. Dans une communication qui ne manque pas d’audace, le constructeur relève que des mails frauduleux pourraient demander aux utilisateurs des informations sensibles. On ne voit pas bien lesquelles étant donné que tout semble déjà à disposition.

Ce piratage est d’une gravité exceptionnelle, et d’une ampleur à notre connaissance sans précédent. Au-delà des dommages qui pourraient être causés aux utilisateurs, se pose désormais la question de l’avenir de Sony dans le domaine du jeu vidéo en ligne, ni plus ni moins. En effet, au-delà de la gravité, la communication (ou plutôt devons nous écrire la non-communication) de Sony durant plusieurs jours a certainement entaché la confiance des utilisateurs encore plus que les faits eux-mêmes.

Il va s’en dire que chez  le concurrent Microsoft les vérifications doivent être soutenues pour éviter qu’il ne leur arrive pareille mésaventure.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142996
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI