Selon une étude réalisée par Quest Software, les professionnels compromettent régulièrement des informations en utilisant des raccourcis peu fiables et risqués pour se faciliter la vie au travail. Plus de 1000 employés de bureau et 500 responsables informatiques ont été consultés aux États-Unis dans le cadre de cette étude, qui souligne l'inefficacité des systèmes complexes de gestion des identités et des accès.

42 % des employés choisissent de noter par écrit leurs mots de passe et de les garder à leur portée pour éviter l'arrêt du workflow.

En moyenne, les professionnels doivent se souvenir de cinq mots de passe. Les jeunes qui ont grandi dans un monde numérique et arrivent aujourd'hui sur le marché du travail, la « génération Y », trouvent qu'il est très difficile de mémoriser plusieurs identifiants, par rapport à d'autres générations actives. 52 % des professionnels admettent partager des identifiants de connexion avec des collègues, tandis que 23 % ont toujours accès aux données de connexion d'un emploi précédent.

Le poids croissant des systèmes complexes de gestion des identités et des accès est également ressenti par les informaticiens en charge du support informatique, qui déclarent que plus du quart des demandes d'assistance des employés sont liées aux accès, ce qui fait perdre beaucoup de temps et mobilise des ressources. Plus d'un tiers des responsables informatiques (36 %) affirment que le nombre d'identités qu'ils doivent gérer leur complique la tâche et 51 % reconnaissent que la gestion de l'accès des employés aux systèmes est inefficace.

« La sécurité des données et la gestion des accès sont problématiques dans toutes les entreprises. Très peu d'entreprises, publiques ou privées, savent exactement qui accède à quoi. Que les employés consignent les mots de passe par écrit ou qu'il faille quelques jours aux administrateurs informatiques pour limiter l'accès aux systèmes après le départ d'un employé, le risque pour la sécurité est considérable, qu'il s'agisse d'un hôpital, d'une administration locale ou d'une banque. Dans cette période d'austérité, la gestion des identités et des accès doit être simplifiée. Une telle simplification ne peut que contribuer à la productivité des employés et des responsables informatiques, tout en leur facilitant la tâche», explique Anthony Moillic, Directeur Général de Quest Software France. 

Plus de la moitié des responsables informatiques sont préoccupés par les menaces internes qui pèsent sur la sécurité du réseau dans l'infrastructure actuelle de leur entreprise.

90 % d'entre eux reconnaissent que les entreprises doivent prendre davantage de mesures pour gérer et protéger les identités électroniques des utilisateurs. Huit responsables informatiques sur dix reconnaissent également qu'un identifiant et un mot de passe uniques pour tous les systèmes réseau, applications et sites Web nécessaires pour travailler leur faciliteraient la tâche.

Pour simplifier la gestion des identités et des accès dans les entreprises, et prévenir les menaces inutiles pour la sécurité, Quest One Identity Solution rationalise la gestion des identités et des privilèges d'accès des utilisateurs tout en améliorant la visibilité et le contrôle par l'identification intelligente.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 145567
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI

Réduire