L’éditeur russe de solutions de sécurité met sur le marché la nouvelle version de ses deux solutions phares, Internet Security et Anti-virus. Elles se concentrent sur la protection face à de nouvelles menaces, en particulier sur le vol de données personnelles et les transactions d’achat ou bancaires.

Avec pas moins de 125 000 nouvelles menaces par jour, la sécurité est devenue une des premières préoccupations des particuliers et des entreprises. Les usages, parfois irresponsables, lors d’achats en ligne, ou lors de transactions bancaires ou sur les réseaux sociaux amplifient les risques. Les versions 2013 de Kasperky Lab Internet Security et Antivirus ajoutent des fonctions faisant face à ces nouveaux dangers. Une nouvelle version du moteur accroît le taux de détection sur l’ensemble de ces nouvelles menaces. Une technologie de prévention automatique des failles lutte contre les principales failles exploitées par les attaques sophistiquées. Le module s’appuie sur l’expérience de l’éditeur dans le comportement des applications et est capable de repérer les activités illicites sans pour autant bloquer le fonctionnement normal d’une application vulnérable. Le module antispam a été renforcé. L’interface a été allégée pour faciliter l’installation, l’activation et l’utilisation des logiciels. Un travail a été réalisé pour améliorer les performances, en particulier en ce qui concerne l’autonomie des batteries sur les PC portables.

Un coffre-fort bancaire !

Selon une enquête Harris Interactive, 27 % des utilisateurs utilisent de manière dangereuse leurs cartes de crédits lors d’achat en ligne. La version 2013 d’Internet Security met l’accent sur les outils de protection lors de ces achats ou de transactions de paiements ou bancaires. Le logiciel passe en mode automatique lors de ce type d’opérations et met l’ordinateur en mode de navigation sécurisée lors de l’accès aux sites des banques. Les opérations financières sont ainsi isolées des autres activités en ligne de façon à ne pas être espionnées ou lors de tentatives d’attaques « Man in the Browser ». L’activation est aussi automatique lors de l’accès aux sites Web de paiements les plus courants comme PayPal. La liste des sites peut être personnalisée par l’utilisateur. Un contrôle a priori du site web de paiement est réalisé afin de vérifier que le site n’a pas été corrompu ou contrefait (Phishing and drive by download). Un clavier virtuel contourne la possibilité de keyloggers (enregistreurs de frappe) et la saisie des mots de passe ou numéros de cartes de crédit se réalisent dans un espace sécurisé. Si les fonctions contre le vol de données bancaires se généralisent dans les logiciels de sécurité des postes pour les particuliers, les fonctions proposées par Kaspersky sont donc très complètes.

Compatible avec Windows 8 (RTM), les logiciels sont disponibles dès aujourd’hui avec un prix (licence pour un utilisateur et pour un an) de 49,95€ pour Internet Security 2013 et de 29,95€ pour Anti-Virus 2013.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 144305
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI