Dans un article paru hier sur notre site, nous vous rapportions que Go Daddy avait été piraté et que plusieurs millions de ses sites hébergés avaient été indisponibles pendant plus de 6 heures. Dans un post sur son site Go Daddy dément avoir été hacké.

L’hébergeur américain se justifie sur la suspension de ses services :

 

Pour lui la suspension de service n’est donc clairement pas due à un hack ou à une attaque par DDOS. On peut en douter dans la mesure où confirmer le hack serait préjudiciable à la qualité de la relation client. D’un autre côté une erreur technique d’une durée aussi longue pour un hébergeur de cette taille n’est certainement pas plus rassurante.

Anonymous Own3r continue à prétendre qu’il est bien responsable de l’attaque par DDOS :

 

 et qu’il a même réussi à subtiliser base de données et code source de Go Daddy.

Go Daddy affirme pourtant que les données clients ainsi que son système n’ont pas été compromis. Et les commentaires du dernier post d'Anonymous laissent penser que c'est un fake.

Quoi qu'il en soit malgré la mise hors ligne pendant quelques heures de millions de sites de Go Daddy, il est difficile de dégager le vrai du faux dans ce petit jeu de menteur-menteur.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143616
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI