La tablette Surface tente de répondre de façon satisfaisante en terme de sécurité aux contraintes imposées par le BYOD.

Un des modèles de la gamme Microsoft Surface utilisera Windows RT, une version de Windows 8 développée pour les terminaux et tablettes équipés de processeurs ARM. L’autre modèle, la Surface Pro, fonctionnera elle sous Windows 8 Pro et exploitera un des processeurs Intel Core i5 ou i7.

La Surface sous Windows RT, permet d’utiliser uniquement des applications provenant du tout neuf Windows Store. La raison est évidemment de répondre aux besoins stricts en terme de sécurité, batterie et performance. Les utilisateurs ne pourront pas exécuter de code provenant d’autres sources, les applications doivent être spécialement compilées pour Windows RT. Toutes les applications classiques Win32 ne seront donc pas compatibles.

 

La Surface Pro, prévue début 2013, utilisera la version complète de Windows 8 Pro que les entreprises préféreront sûrement à la version RT; notamment du point de vue de la sécurité. En effet, dans Windows 8, Applocker peut contrôler quelle application un utilisateur peut utiliser et à quels fichiers il peut accéder. L’effacement à distance, une action très importante pour tout terminal BYOD sera également possible.

De plus, l’identification tactile sur une image choisie ajoutera une couche de sécurité supplémentaire pour ouvrir une session sur la tablette. Une autre fonctionnalité de la Surface Pro est l’EFS (Encrypting File System), elle permet de chiffrer les fichiers afin de mieux protéger les données de la tablette.

Une caractéristique phare de la version Pro se nomme Windows To Go, elle permet à un administrateur de créer une image complète d’un Windows 8 corporate comprenant les applications business d’un employé, ses données et paramètres sur une clé USB. L’employé pourra alors brancher la clef à sa Surface et travailler sur le même Windows qu’il utilise dans son entreprise avec les mêmes paramètres de sécurité. Il est possible de crypter la clef USB grâce à BitLocker. La version «Enterprise» sera également disponible sur la Surface Pro, la seule différence étant que Windows Media Center ne sera pas proposé.

 

En plus de devenir un concurrent de l’iPad, la Surface devrait même se présenter comme une alternative aux ultrabooks et PC portables. Les efforts déjà entrepris pour assurer la sécurité du parc informatique plaident pour une adoption de la tablette dans un environnement BYOD. Mais il faudra attendre la fin du premier trimestre 2013 pour se rendre compte de son impact sur le marché.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143226
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI