dimanche 31 mai 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

Le Département de la Défense aux Etats-Unis va étendre sa gamme de smartphones et y ajouter les terminaux sous iOS et Android pour accroître la sécurité de son parc mobile.

Le Département de la Défense projette d’engager un prestataire unique pour développer un système qui prendrait en charge et sécuriserait au moins 162 500 terminaux sous Android et iOS. Ce système pourrait être élargi à 8 millions de terminaux.

Le Département de la Défense soutient ce projet puisque selon lui c’est « une étape significative dans le déploiement de capacités de communications sécurisées pour mobile ». 

Jusqu'à très récemment, la sécurisation des terminaux était un facteur qui avait joué en faveur de RIM dans les secteurs du business et du gouvernement, notamment grâce au Blackberry Enterprise Server qui gère et sécurise les Blackberry avec les mails de l’entreprise.

Toutefois l’émergence de technologies gérant les terminaux mobiles d’entreprise comme Good Technology, Mobilelron et Zenprise a permis d’incorporer d’autres terminaux aux entreprises. Par ailleurs, Apple et Google ont réduit l’écart de sécurité qui les séparaient de RIM.

Apple a significativement augmenté la sécurité d’iOS 6 en renforçant la sécurité du noyau d’iOS contre les vulnérabilités, en améliorant la sécurité contre les erreurs de corruption de mémoire et les débordements de pile. De son côté, Google a enfin correctement implémenté l’ASLR (distribution aléatoire de l'espace d'adressage) ce qui rend plus compliquée l’élaboration d’une attaque malveillante même si l’OS de Google est toujours en deçà de ses concurrents au niveau de la sécurité.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI