vendredi 15 février 2019    || Inscription
BanniereNews
 
 

Logiciel de gestion de déploiement des patchs pour les entreprises, Software Updater fait son entrée dans les produits de l’éditeur F-Secure, intégré gratuitement dans les offres SaaS.

F-Secure est le premier éditeur de sécurité à proposer aux entreprises une fonctionnalité de gestion des patchs dans les milieux professionnels. Habituellement, les entreprises devaient s’en remettre à des solutions loin d’être complètes (Windows Update) ou tierces et souvent coûteuses. L’éditeur finlandais présente donc Software Updater, un logiciel intégré à ses offres SaaS gratuitement, et qui peut être géré directement en interne par l’administrateur, ou via un partenaire revendeur.

Le logiciel couvre la protection des postes de travail, les serveurs de fichiers et de messagerie dans les environnements Windows, Mac et Linux. « Une solution idéale pour les TPE sans ressources informatiques internes », estime Olivier Mouly (ci-contre) de F-Secure France. L’objectif est donc simple : simplifier la gestion des patchs car « Dans la plupart des cas, les gens ignorent l’existence de mises à jour disponibles pouvant présenter des risques de sécurité graves pour les entreprises », souligne Esa Tornikoski, Product Manager chez F-Secure. De plus, 85% des postes infectés sont liés à une faille logicielle. F-Secure Software Updater s’occupe de récupérer la liste des failles (en relation avec les laboratoires de l’éditeur) ; dès qu’une faille est référencée et patchée, elle est mise à disposition des utilisateurs.

Pour l’entreprise, tout est géré par la console d’administration en ligne. Une fois l’outil installé sur le poste de travail, il remonte les informations sur les logiciels dans la console. L’administrateur obtient donc un listing des applications déployées, et sur quels postes elles le sont. « Par granularité, il est donc possible de gérer la distribution des correctifs poste par poste », continue Olivier Mouly.

L’administrateur a la possibilité soit d’automatiser le déploiement des correctifs en créant des planifications de scans sur le parc de machines, soit d’opter pour une gestion manuelle. La distribution des correctifs est transparente pour l’administrateur et l’utilisateur, sauf dans le cas de mises à jour qui demandent un redémarrage du logiciel. C’est souvent le cas pour Java, qui demande de fermer le navigateur par exemple.

Pour le moment, l’outil n’est pas étendu aux plateformes mobiles, même si une solution de protection des terminaux (Symbian, Windows Mobile, Android, BlackBerry) est déjà proposée par F-Secure.

Présentation en images

Console PSB intégrant le nouveau module Software Updater

 

Détails sur les vulnérabilités

 

Plus de détails sur les vulnérabilités

 

Notification de demande de redémarrage sur le poste de travail

 




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 91489
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS



Événements SSI

ACCESSECURITY

AccesSecurity, salon euro-méditerranéen de la sécurité globale, se tient à Marseille (Chanot) les 6 et 7 mars 2019. Organisé par Safim.

IT & IT SECURITY MEETINGS

IT & IT Security Meetings, «salon des réseaux, du cloud, de la mobilité et de la sécurité informatique», se tient à Cannes, Palais des Festivals et des Congrès du 19 au 21 mars 2019. Organisé par Weyou Group.

RSS