lundi 18 novembre 2019    || Inscription
BanniereNews
 
 

L'homme d'affaires / hacker qui avait lancé des cyber-attaques sur la bourse de Hong Kong (HKEx) en 2011, démontrant ainsi, à ses dires, sa vulnérabilité aux attaques DDoS, a écopé de 9 mois de prison ferme.

Tse Man-Iai, propriétaire de Pacswitch Globe Telcom, a été reconnu coupable de cyber-attaques « hautement imprudentes » sur le site web de la bourse de Hong Kong les 12 et 13 août 2011. Les transactions de sept entreprises ont du être suspendues. Les sept entreprises, parmi lesquelles figurent HSBC et Cathay Pacific Airways, représentent une valeur boursière combinée de 1500 milliards HK$ soit environ 150 milliards d'euros .

Tse Man-Iai affirme avoir eu accès au site de l’HKEx pendant deux brèves périodes de respectivement 390 secondes et 70 secondes. Il n’a donc eu le temps que de prendre des captures d'écran et vidéos pour documenter son attaque.

Il souhaitait démontrer que le site de la bourse de Hong Kong était encore vulnérable aux attaques par DDoS. Il prétend avoir inventé une technique pour empêcher les attaques par DDoS et avait prévu d’utiliser les impressions d’écran et les vidéos de ses deux attaques pour promouvoir sa méthode de défense.

L’inspecteur Cao Wai-Ki de la division du Crime Technologique à Hong Kong confie que le hack de Tse Man-Iai n’a pas endommagé le site web de la Bourse de Hong Kong, mais que le verdict de prison ferme enverra un message clair à tout ceux qui pensent que l’internet est « un territoire sans loi »




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI

TRUSTECH

Cet événement international dédié aux paiements, à l'identification et à la sécurité est organisé à Cannes (palais des festivals) du 26 au 28 novembre 2019. Organisé par Comexposium.

FIC

Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RSS