lundi 6 avril 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

Google a ajouté un scanner anti-malware à Jelly Bean la nouvelle version d’Android (4.2). Mais un chercheur américain dévoile les véritables capacités de cet anti-malware qui est incapable de bloquer l’installation d’applications malveillantes.

La version 4.2 d’Android actuellement déployée sur moins de 1% des terminaux Android comporte un service qui prévient les utilisateurs lorsqu’ils essayent d’installer des applications malveillantes. L’anti-malware est sensé bloquer les malwares quelle que soit leur source.

Le professeur Xuxian Jiang de l’Université de Caroline du Nord a fait tester 1260 échantillons de malwares à l’app blocker qui n’en a repéré que 193 soit 15.3%. Une piètre performance alors que les attaques de malwares contre les utilisateurs Android continuent à augmenter comme l’a souligné Microsoft dans une campagne Twitter contre la plateforme rivale.

Les antivirus Android plus performants

Xuxian Jiang a ensuite testé 10 antivirus Android avec les mêmes échantillons de malwares et a découvert qu’ils bloquaient beaucoup mieux les menaces que l’app blocker de Google, puisque le moins performant des 10 a repéré 50 % des malwares.

Il indique que le service de vérification d’applications intégré est insuffisant, car il analyse très peu de données des applications. Par ailleurs, il précise que VirusTotal fraîchement acheté par Google en septembre n’a pas encore été intégré au scanner d’applications.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI