Le renforcement de la sécurité informatique suscite l’intérêt des Etats. Après le rapprochement de la Chine, qui souhaitait coopérer avec les Etats-Unis, la main vient cette fois-ci du côté russe. 

L’annonce vient du ministre russe de l’intérieur Vladimir Kolokolstev qui a déclaré vendredi dernier à Washington, après une rencontre avec son homologue américain, le directeur du FBI, Robert Muller que l'agence de renseignement américaine, le FBI, et son ministère de l’intérieur travailleront dans le domaine de la cybercriminalité.

Cette coopération rentre dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité. Les deux pays doivent travailler en commun en échangeant des informations afin de dissuader les plans des pirates et faciliter la détection des menaces informatiques qui s’internationalisent.

Le ministre russe a souligné l’importance de cette coopération en déclarant « Nous devons coopérer dans la lutte contre la cybercriminalité internationale. Cette coopération peut se traduire par l'organisation d'opérations spéciales complexes. Nous attachons une grande importance à l'échange d'informations permettant d'enrayer les activités criminelles dans le domaine des technologies de l'information, ainsi que d'étudier les modi operandi des pirates informatiques ».

L’idée a trouvé un écho favorable de la part des représentants américain, Le directeur du FBI, Robert Muller, a de son côté, salué l’initiative et invite les
spécialistes informatiques des deux camps à renforcer leurs coopérations dans le domaine de la cyber-défense. 

Ainsi, des partenariats en sécurité informatique surgissent dans le monde. La courbe ascendante des menaces informatiques pousse les ennemis d'hier à mener des recherches en commun. l'objectif recherché, assurer une meilleure protection pour leurs entreprises et organismes dans un ère où tout est connecté.

source: irian




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143949
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI