mercredi 8 avril 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

L’affaire du programme secret américain Prism n’arrête pas de soulever la polémique dans le monde. Les révélations de l’ex–consultant de la NSA sur les pratiques d’espionnage de l’agence américaine fait réagir les organisations de défense des données privées.

Europe Versus Facebook, un collectif autrichien, a déclaré avoir déposé des plaintes en Irlande, Allemagne et Luxembourg contre les annexes des grandes sociétés, soupçonnées d’avoir divulgué des données personnelles des citoyens européens à l’agence américaine NSA. Le groupe a annoncé qu’il a déposé des plaintes devant la justice européenne. Facebook, Skype, Yahoo, Microsoft et Apple sont poursuivies pour atteinte à la vie privée des citoyens.

L'organisme souligne que le transfert des données des citoyens européens vers les Etats-Unis est puni par la législation européenne en vigueur. Il considère cette pratique illégale. Le porte-parole du collectif, Max Schrems, déclare que l’action est décidée après consultation d'experts en droit européen. "Nous y avons regardé de plus près. Après avoir consulté des experts en la matière, nous pouvons à présent dire que c'est tout à fait illégal sous les lois européennes de protection des données."

Le collectif cherche par ces plaintes à mettre la pression sur les filiales des groupes américains afin d’expliquer aux citoyens européens les raisons qui les ont poussé à transmettre ces données. Un avocat général de la cour de justice européenne, interrogé sur une affaire impliquant Google, a déclaré que les entreprises étrangères implantées sur le sol européen doivent respecter le droit européen.  

«Europe versus Facebook» réunit des 'étudiants autrichiens. Le collectif s'est fait remarquer en 2011 par des plaintes déposées contre Facebook. L'affaire est toujours en cours.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI