mardi 2 juin 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

Un cabinet spécialisé en sécurité a développé une application capable d’intercepter tout ce qui transite sur un smartphone sous Android.


Un groupe de professionnels de la sécurité employé par Kindsight, dans un laboratoire de la filiale d’Alcatel-Lucent, a expérimenté un logiciel sous Android. L’outil permet d’espionner son utilisateur sans qu’il s'en rende compte. D’après les développeurs de cet outil d’espionnage, cette application est capable de prendre le contrôle sur le terminal mobile en interceptant ses communications téléphoniques et électroniques. Pire encore, elle est capable d’enregistrer des vidéos et de prendre des photos.

« Notre programme est capable de transformer un smartphone Android en mobile-espion », a déclaré Kevin McNamee, directeur du laboratoire de Kindsight.

Fonctionnement de l’outil

« L'appareil a vraiment toutes les fonctionnalités pour cela. Il peut se connecter à Internet en WiFi, il peut prendre des photos, et il peut enregistrer des sons. C'est une plate-forme de surveillance très puissante » déclare le directeur du laboratoire.

Dénommée DroidWhisper, cette technologie peut être pilotée à distance via un serveur de commande et de contrôle (C&C) en utilisant la technique de messagerie SMS ou internet. En effet, via un panneau de commande, le malfaiteur peut utiliser la caméra du terminal mobile afin de prendre des séquences de vidéos et des images, et il peut même aussi enregistrer du son à partir du microphone. 

Pour contrôler le mobile à distance, le cybercriminel doit injecter un spyware dans le smartphone du destinataire. En cliquant sur un lien, la prise de contrôle sera faite soit en redirigeant les connexions vers un site malveillant, soit en proposant le téléchargement d’une application dans les boutiques d’apps en ligne.

Piratage des entreprises et des gouvernements

Selon Kevin McNamee, la plate-forme d’espionnage intègre une fonction qui permet de détecter et d'exploiter les vulnérabilités d'un réseau. La technologie pourra ainsi être exploitée par les cybercriminels pour mener des attaques contre les entreprises et les institutions gouvernementales. « Le smartphone est une plate-forme idéale pour lancer une attaque contre un réseau d'entreprise ou un réseau gouvernemental ».

L'outil devrait être présenté officiellement à la fin du mois de juillet prochain à l'occasion de la conférence Black Hat qui va se tenir à Las Vegas.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI