dimanche 24 mai 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

La cybersécurité, devient une question de souveraineté et de force. Les puissances mondiales cherchent à acquérir les meilleures technologies pour protéger les systèmes informatiques. la Russie relance la course de la ''cyberdéfense''.

Les autorités russes cherchent à se procurer les dernières technologies en matière de cyberdéfense pour assurer la protection de ses réseaux et ses systèmes informatiques face aux attaques cybercriminelles. 

Le Président russe, Vladimir Poutine, a appelé lors d’un conseil de sécurité avec les spécialistes russes de la cyberdéfense à perfectionner les systèmes de défense et renforcer la protection des infrastructures informatique russes à l’horizon 2020 pour stopper les intrusions qui pourront nuire à la Russie. 

Vladimir Poutine, appelle les russes à doubler les efforts pour sécuriser les sites stratégiques, surtout dans le domaine militaire qui est devenu la convoitise des pirates. "Il faut être prêts à parer efficacement les menaces dans l'espace informatique. Renforcer le niveau de protection de l'infrastructure correspondante, en premier lieu celle des systèmes informatiques relevant de sites stratégiques et d'importance critique", a-t-il indiqué.

Pour souligner l’importance de se doter des outils de défense les plus performants, le Président rappele aux présents à la réunion que la force de nuisance d’une cyberattaque dépasse celle des armes conventionnelles.

Pour faire face aux menaces cybernétiques, le ministère de la Défense russe prévoit la création d’une force spéciale ‘’ commandement cybernétique’’. Un projet qui sera parachevé d’ici la fin de l’année 2013. Cette force aura la tâche de surveiller, analyser les informations extérieures et lutter contre les attaques informatiques.  "La Russie crée une armée chargée de la sécurité informatique du pays. Les travaux devraient s’achever d'ici fin 2013".

 


 

 

 

 

 







Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI