dimanche 24 mai 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
Le forum TAC (Technology Against Crime), un événement qui regroupe une quinzaine de ministres de l’intérieur, 40 délégations, des grandes entreprises du secteur industriel et des chercheurs à Lyon. L'objectif : débattre la place de la technologie dans la lutte contre la cybercriminalité.

L’événement organisé en partenariat entre le ministère de l’intérieur et Interpol est l’occasion pour le ministre de l’Intérieur Manuel Valls de rappeler aux industriels et chercheurs français que le pays a besoin d’une industrie de sécurité la plus performante et la plus structurée.

En prenant la parole, devant des spécialistes venant de tous les horizons, le ministre de l’Intérieur a insisté sur la coopération entre les Français pour hisser le niveau de compétitivité de la France dans le domaine de la cyber défense, tout en rappelant aux participants le chiffre d’affaires réalisé par l’industrie de la sécurité au cours de ces dernières années.

M.Valls, lors de son discours d’ouverture de ce premier forum  mondial dédié aux technologies de la sécurité, a souligné que le développement technologique fait craindre de nouvelles formes de dangers et la France doit se préparer. « Les technologies font, en effet, naître de nouveaux risques», a-t-il affirmé en citant la cybercriminalité, le détournement des identités, la diffusion de messages de haine...

Lors d’un point de presse, le ministre a invité tous les acteurs de la société française (pouvoirs publics, organismes de recherche et entreprises et les industriels) à oublier les différends et s’organiser pour identifier les besoins des acteurs de la sécurité et ce dans l’intérêt de la France. Concernant la Police et la Gendarmerie nationale, le ministre ajoute qu’il est temps de moderniser les outils utilisés par ses services pour lutter efficacement contre la criminalité.








Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI